Tout à savoir sur la pompe à chaleur air-air

Tout à savoir sur la pompe à chaleur air-air

Étant donné que l’hiver approche à grands pas, il est nécessaire de s’assurer d’avoir un équipement adéquat pour chauffer son logement.

Pour y arriver, de nombreux appareils de chauffage existent aujourd’hui sur le marché.

Parmi ces derniers, vous avez la possibilité d’opter pour les pompes à chaleur air-air. Que faut-il savoir de ces appareils ?

Comment fonctionne la pompe à chaleur air-air ?

Tout à savoir sur la pompe à chaleur air-air

Au préalable, il convient de préciser que la pompe à chaleur air-air fonctionne en cinq phases qui permettent de se servir des calories généralement présentes dans l’air pour assurer la diffusion de l’air chaud dans les logements. Voici donc le déroulement :

·         Premièrement, il y a un module (placé à l’extérieur du logement) doté d’un ventilateur qui commence par aspirer l’air extérieur ;

·         L’air absorbé se dirige vers un évaporateur qui contient le fluide frigorigène. Étant à l’état liquide, ce fluide à la capacité de procéder à la récupération de calories présentes dans l’air absorbé. L’augmentation de la température lui permet de se transformer en gaz ;

·         Le gaz évaporé sera ensuite aspiré par un compresseur (généralement alimenté par un moteur électrique) qui ensuite le compresse pour élever encore plus sa température ;

·         Une fois la température élevée, ce gaz passe dans un condensateur. Ce dernier se charge de condenser le gaz dans le but de transmettre la chaleur à l’air intérieur. Le gaz qui est le fluide frigorigène repasse ainsi à l’état liquide pour être utilisé ;

·         Une fois devenu liquide, le fluide frigorigène traverse un détendeur qui se charge de baisser sa température pour qu’il retrouve son état initial avant de se relancer dans une nouvelle phase d’évaporation.

Le prix d’une pompe à chaleur air-air

Le prix d’une pompe à chaleur air-air se détermine en fonction de son coefficient de performance. Car cela représente absolument la capacité de production de chaleur de cet appareil. La puissance est déterminée par la taille du logement à chauffer, accompagné du climat présent au-dehors. La puissance des pompes à chaleur air-air se situe en général entre 5 et 20 kilowatts. Le coût de la pompe à chaleur se résume donc entre 6000 et 10 000 € en fonction des caractéristiques et des exigences requises.

Les entretiens pour sa pompe à chaleur air-air

Tout comme au niveau de tout appareil de ventilation, les pompes à chaleur ne sont plus efficaces au cours du temps. Cela est dû à l’accumulation des poussières dans les filtres. Il s’agit bien évidemment des éléments extérieurs qui viennent ternir l’efficacité de la ventilation de cet appareil pour ensuite causer la dégradation du circuit du fluide frigorigène. Tout ceci entraîne bien évidemment une baisse considérable du rendement de la pompe à chaleur air-air voire même une panne générale. Voilà pourquoi il est très important de faire des entretiens réguliers pour son appareil. De cette façon, vous allez pouvoir maintenir au maximum le coefficient de performance élevé. Le COP est équivalent au ratio entre l’énergie produite et l’énergie consommée. En ce qui concerne la pompe à chaleur air-air, le COP doit être compris entre 5 et 20 kW.

Par ailleurs, il faut impérativement faire une vérification au niveau de la qualité du circuit frigorifique. En effet, les pompes à chaleur fonctionnent à base de l’échange thermique entre une source froide et une source chaude. Pour effectuer cet échange, les pompes à chaleur possèdent un circuit d’échange thermique au sein duquel circule un fluide frigorigène. Il faut rappeler que dans l’état gazeux, il s’agit d’un fluide naturellement dangereux pour l’environnement à travers la quantité énorme du gaz à effet de serre qu’il produit. Au moment de l’entretien de la pompe à chaleur, l’installateur doit impérativement être sûr que le circuit du fluide est absolument étanche. Cependant pour réaliser cette opération, il est d’une importance capitale que le professionnel ait une attestation de capacité pour la manipulation de ces substances.

Par ailleurs, il existe également d’autres entretiens à réaliser pour sa pompe à chaleur air-air. Il faut noter :

·         Le contrôle du débit, de la température et de la pression ;

·         La vidange du bac à condensat ;

·         Le contrôle des performances de la pompe à chaleur.

À la fin de l’entretien, le professionnel doit impérativement vous remettre un certificat d’étanchéité qui offre une garantie de l’état du bon fonctionnement du circuit frigorifique.

Les aides disponibles pour installer une pompe à chaleur air-air

De nos jours, plusieurs aides sont mises en place afin de permettre aux particuliers ou aux entreprises d’avoir des pompes à chaleur air-air dans leur logement.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une aide financière spécifiquement instaurée par la France dans le but d’apporter une aide cruciale à tous les Français dans la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique de leur résidence. Parmi ces travaux, il y a celui de l’installation de la pompe à chaleur air-air. Pour être éligible, il suffit juste d’être un propriétaire occupant ou à titre gratuit ou encore un locataire. De même, cette prime ne concerne que les résidences principales et les travaux qui doivent être achevés depuis plus de 2 ans. Aujourd’hui en 2021, les copropriétés et bailleurs sont également éligibles à cette prime. Vous pouvez également cumuler cette prime à celle de CEE.

Subvention de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH)

Avec l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, vous allez pouvoir bénéficier d’une subvention pour réaliser les travaux qui concernent l’installation d’une pompe à chaleur air-air. Cependant, ces dernières sont éliminées sous certaines conditions de ressources. Il est donc conseillé de consulter le simulateur d’éligibilité aux aides mis à la disposition par cette agence. Cependant, dans tous les cas, le logement doit impérativement faire plus de 15 ans d’existence et être la résidence principale des locataires ou du vôtre.

Des aides locales peuvent éventuellement être obtenues

Aujourd’hui, il existe de nombreuses collectivités locales qui sont spécialistes pour apporter une aide cruciale aux particuliers désirant réduire leur consommation énergétique. Il suffit juste de se rendre auprès des administrations compétentes à travers leur site internet afin de vous renseigner sur les conditions d’éligibilité. Cependant, il faut noter que ces aides locales doivent impérativement provenir de votre localité.

Comment bien choisir sa pompe à chaleur air-air ?

Pour effectuer le choix de sa pompe à chaleur air-air, il faut impérativement se conformer à quelques critères qui seront déterminés en fonction de vos besoins en chauffage.

Le coefficient de performance (COP)

Au préalable, il convient de noter que le coefficient de performance équivaut au rapport entre la puissance électrique consommée par le compresseur et la puissance calorifique restituée par l’appareil. Comme évoqué un peu plus haut, concernant une pompe à chaleur air-air, le COP se situe en général entre 5 et 20 kW. En effet, un coefficient de performance de 3 kW traduit que la pompe à chaleur air-air restituera à 3 kW pour 1 kW qui sera consommé. Ce qui revient donc à dire que plus le COP est élevé plus votre pompe à chaleur air-air sera performante.

Cependant, cette théorie n’est valable que si le COP est accompagné de la température de l’air au sein duquel sont puisées les calories. Par exemple : 1 COP de « 3 (chaud) à + 7⁰ C » traduit que lorsqu’il fait 7 degrés au-dehors, la pompe à chaleur air-air restituera 3 kilowatts pour 1 kilowatt consommé. Lorsque la température descend, le COP diminue également.

La puissance thermique de la pompe à chaleur air-air

Généralement exprimée en kilowatt, la puissance thermique a pour rôle de mesurer la capacité de la pompe à chaleur air-air à produire de la chaleur. En effet, pour avoir une connaissance parfaite de la puissance calorifique dont vous avez besoin, il faut nécessairement se conformer à trois données indispensables. Il s’agit entre autres :

·         Le coefficient de construction ;

·         Le volume de votre habitation en mètre cube ;

·         La différence entre la température de référence et la température souhaitée en fonction de votre région.

Ensuite, vous devez multiplier ces 3 données (c’est-à-dire volume x différences de température x coefficients de construction) pour avoir la puissance calorifique précise que vous désirez. Par ailleurs, n’hésitez pas à recourir à l’aide de l’expert en cas de besoin.

PAC : la technologie Inverter

La technologie inverte est celle qui permet de solliciter le compresseur de la pompe à chaleur air-air de manière plus continue (sans multiplier les phases marche-arrêt), mais à des régimes plus importants en assurant la régularisation de sa production de chaleur. Avec cette technologie, il y a une réduction considérable de la consommation électrique pour un confort thermique accru, accompagné d’une température intérieure qui est constante. De même, elle permet à la pompe à chaleur air-air d’avoir une durée de vie beaucoup plus longue, sans pour autant augmenter son prix d’achat.

La climatisation en plus : pompe à chaleur réversible

Il est également préférable que vous optiez pour une pompe à chaleur air-air réversible. Car avec cette dernière vous pouvez également rafraîchir votre habitation en été. Une préférence à ne pas négliger.

Étant indispensable pendant les périodes d’hiver, la pompe à chaleur air-air permet de réchauffer les logements. Après une longue période d’usage, il faut nécessairement lui faire quelques entretiens pour maintenir son bon fonctionnement.

En effet, étant donné que la pompe à chaleur air-air est un peu chère pour de nombreux particuliers, les autorités ont mis en place plusieurs aides pour installer ces appareils dans les logements en France. Cependant, pour choisir une pompe à chaleur air-air, il faut absolument se conformer à quelques critères (comme la puissance thermique, la réversibilité, le COP, etc.) pour ne pas faire le mauvais choix.  

Comment fonctionne la pompe à chaleur air-air ?

-> Un module doté d’un ventilateur qui commence par aspirer l’air extérieur 
-> L’air absorbé se dirige vers un évaporateur qui contient le fluide frigorigène
-> Le gaz évaporé sera ensuite aspiré par un compresseur
-> Une fois la température élevée, ce gaz passe dans un condensateur
-> Une fois devenu liquide, le fluide frigorigène traverse un détendeur qui se charge de baisser sa température

Comment bien choisir sa pompe à chaleur air-air ?

Pour effectuer le choix de sa pompe à chaleur air-air, il faut impérativement se conformer à quelques critères ( Le coefficient de performance (COP) / La puissance thermique de la pompe à chaleur air-air )

Quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ?

Le coût de la pompe à chaleur se résume donc entre 6000 et 10 000 € en fonction des caractéristiques et des exigences requises.

Quelles sont les aides disponibles pour installer une pompe à chaleur AIR AIR

MaPrimeRénov’ – Subvention de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) – Des aides locales peuvent éventuellement être obtenues

Accueil » Tout à savoir sur la pompe à chaleur air-air

Marie A

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *