Comment cumuler MaPrimeRenov’ avec d’autres aides ?

Comment cumuler MaPrimeRenov' avec d'autres aides ?
Comment cumuler MaPrimeRenov’ avec d’autres aides ?

Vous avez envie de faire des travaux de rénovation énergétique mais vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Avez-vous besoin d’aide pour faire vos demandes ? Vous ne savez pas comment cumuler MaPrimeRenov’ avec d’autres aides ? Nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez facilement vous y retrouver.

Comment cumuler MaPrimeRenov’ avec d’autres aides ?

Il s’agit principalement de faire la demande auprès des autres organismes d’état en faveur de la rénovation énergétique : L’Anah, les CEE, la Prime Énergie, Action Logement et les primes de collectivités locales

Les différents travaux qui peuvent bénéficier d’un cumul de primes 

Lorsque vous décidez de demander Ma Prime Renov’, il est important de prendre en compte que de nombreux travaux peuvent être pris en compte dans cette aide. Pour que vous puissiez facilement vous y retrouver, nous allons vous faire une petite liste de ces derniers :

  • L’isolation de votre logement.
  • Ma rénovation du système de chauffage.
  • La ventilation.

Bien évidemment, cette liste n’est pas exhaustive. Il est parfaitement possible de trouver d’autres sortes de travaux qui entrent en compte avec Ma Prime Renov’. Vos travaux doivent également entrer dans le cadre de la rénovation énergétique de votre logement.

Autrement dit, vous ne pourrez pas vous en servir pour créer une nouvelle terrasse chez vous, par exemple.

Aussi, grâce à cette aide, il vous sera possible d’obtenir des subventions jusqu’à 90% de la totalité des dépenses.

Notons également que lorsque vous demandez une subvention Ma PrimeRenov’, le montant va dépendre de différents critères. Il ne faudra donc pas vous étonner si vous avez une prime plus ou moins élevée, le cas échéant. Le critère le plus important pris en compte est votre revenu : ce dernier va dépendre également de la région où vous habitez. Ceux qui sont en région parisienne auront des plafonds plus élevés, par exemple, puisque les salaires le sont également.

Il faut aussi prendre en compte que plus vous avez des revenus modestes, plus votre subvention sera élevées. Bien évidemment, pour que vous puissiez recevoir votre aide Ma Prime Renov’, il faudra donner les différents devis TTC. Sans ces derniers, vous ne pourrez pas recevoir votre prime, le cas échéant.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBILITÉ AUX 10500€ D’AIDES DE L’ÉTAT POUR VOS TRAVAUX DE CHAUFFAGE

>>>> REMPLIR LE FORMULAIRE MAPRIMERENOV <<<

Les aides cumulables à Ma Prime Renov’

Comme vous devez certainement vous en douter, il est parfaitement possible de trouver des aides cumulables avec Ma PrimeRenov’. Néanmoins, pour que vous puissiez facilement vous y retrouver, nous allons vous faire une liste :

Les primes énergies

Il faut savoir que ces dernières doivent être demandées auprès de fournisseur d’énergie. Notons également que ces aides peuvent prendre plusieurs formes comme le rachat de CEE, l’audit de performances énergétique offert ou encore une aide financière, par exemple.

Les aides Action Logement

Vous pourrez donc bénéficier de 20 000€ maximum pour soutenir les ménages à revenus modestes dans la rénovation énergétique de leur logement.

Les aides des collectivités locales

Ces dernières vont tout simplement être différentes en fonction de votre région. Ainsi, le conseil que nous pouvons vous donner est tout simplement de vous rapprocher de cette dernière, le cas échéant.

Les aides aux actions de maîtrise de la demande en énergie

Elles sont versées dans les DROM.

La TVA réduite

Cette dernière peut être à 5,5% ou 10% selon conditions. Néanmoins, pour pouvoir bénéficier de cette déduction, il faudra opter pour un professionnel certifié RGE. Vous pourrez trouver la liste des professionnels RGE les plus proches de chez vous, directement sur le site internet concerné.

L’éco-prêt à taux zéro

ce dernier doit être négocier avec votre banque. Notons élément que le montant maximum de votre emprunt ne doit pas dépasser 30 000€. Le délai de remboursement maximal doit être de 15 ans.

Comme vous pouvez le constater, lorsque vous demandez Ma Prime Renov’, vous pourrez parfaitement faire la demande aurons d’autres organismes. Le conseil que nous pouvons vous donner est de faire un maximum de demandes, en fonction des besoins que vous avez. En effet, cela vous permettra d’obtenir des travaux avec très peu de reste à charge, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Les aides non-cumulables à Ma Prime Rénov’

Quelles sont les aides non-cumulables à MaPrimeRenov'?
Quelles sont les aides non-cumulables à MaPrimeRenov’?

Lorsque l’on fait une demande de Ma Prime Renov’, il est vraiment important de prendre en compte que vous pourriez avoir des aides qui ne sont pas cumulables. Ainsi, ces dernières ne sont pas compatibles avec Ma Prime Renov’. Vous ne pourrez ps les demander.

Dans tous les cas, avant de faire une demande auprès de Ma Prime Renov’, nous vous conseillons de prendre en compte ces aides afin de savoir si ces dernières peuvent être plus intéressantes ou non. Pour que vous puissiez vous y retrouver, nous allons vous faire une liste de ces aides non-cumulables.

Quoi qu’il en soit, nous vous conseillons grandement de prendre contact avec un conseiller Maprimerenov’ pour faire un état des lieux de votre situation et de votre dossier.

Les autres aides de l’ANAH

Il est important de noter qu’il y a trois aides différentes proposées par l’ANAH et qui ne sont pas compatibles avec Ma Prime Renov’. Voici toutes les explications pour que vous puissiez comprendre de quoi il en retourne :

  • L’aide Habiter Mieux Sérénité n’est pas compatible avec Ma Prime Renov’. Cette aide va tout simplement vous permettre d’obtenir un financement important sur vos travaux d’économies d’énergie. Notons également que c’est une aide spécifiquement dédiée aux ménages en situation de précarité énergétique. Ainsi, tous les logements ne sont pas forcément concernés par cette aide.
  • Il faut aussi prendre en compte que l’aide Habiter Mieux Sérénité concerne les travaux qui permettent de faire des économies d’énergie sur le long terme. Pour pouvoir bénéficier de cette aide, il faut que le gain d’économie d’énergie soit d’au moins 25%, le cas échéant.
  • Si vous voulez bénéficier d’une aide comme Habiter Mieux Sérénité, il faut savoir que le processus est long et complexe. Aussi, il faut que votre projet de travaux puissent être présentés dans les détails. Notons également qu’il doit être approuvé par l’autorité compétente avant de pouvoir démarrer les travaux, le cas échéant.

Comme vous pouvez le constater, l’aide ANAH Habiter Mieux Sérénité n’est pas forcément celle qui est le plus intéressante dans ce type de travaux. Néanmoins, n’hésitez pas à faire une simulation pour voir la différence de reste à charge que vous pourriez avoir entre cette dernière, mais également Ma Prime Renov’. C’est ainsi que vous pourrez facilement faire votre choix.

Les aides liées à l’amélioration de l’habitat versées dans les DROM

Le deuxième type d’aide dont vous ne pourrez pas bénéficier si vous faits une demande Ma prime Renov’ est tout simplement les aides liées à l’amélioration de l’habitat versées dans les DROM. En effet, ces dernières ne concernent que les territoires et département d’Outre-Mer.

Ainsi, si vous habitez sur une île française et que vous souhaitez faire des travaux de rénovation énergétique, il faudra voir ce qui est le plus intéressant entre Ma Prime Renov’ et les aides liées à l’amélioration de l’habitat versées dans les DROM. Ainsi, cela vous permettra tout simplement de savoir ce qui peut être le plus intéressant pour vous, le cas échéant.

Ma Prime Renov’ : des montants différents selon les revenus 

Comme nous avons pu l’évoquer au cours de cet article, le versement de Ma Prime Renov’ va tout simplement dépendre du revenu que vous avez. Voici les différentes répartitions qu’il est possible d’observer :

  • Pour les ménages aux revenus très modestes : 90% maximum du devis TTC peut être pris en charge. Il ne vous restera donc que 10% du montant restant sur le devis en question.
  • Pour les ménages aux revenus modestes : une prise en charge à hauteur de 75% pourrait être faite par Ma Prime Renov’. Vous devrez donc verser les 25% restant du montant total de votre devis TTC.
  • Pour les ménages aux revenus standards : Ma Prime Renov’ s’engage à vous verser 60% du montant du devis TTC. Ainsi, vous n’aurez plus que 40% du montant de votre devis, à votre charge.
  • Pour les ménages aux revenus élevés : seulement 40% du devis total TTC sera pris en charge par Ma Prime Renov’. Il vous restera donc 60% du montant total à verser de votre poche, le cas échéant.

Bien évidemment, lorsque vous allez faire votre demande Ma Prime Renov’, il vous faudra donner votre revenu fiscal. C’est grâce à ce dernier qu’un pourcentage sera attribué sur le montant pris en charge et donc sur le montant de reste à charge. Notons également qu’en fonction d cela région où vous habitez les plafonds de revenus ne sont pas non plus les mêmes, le cas échéant.

Les nouveaux bonus de Ma Prime Renov’

Il est important de prendre en compte que Me Prime Renov’ a eu un coût de neuf cette année. En effet, comme vous devez certainement vous en douter, cette dernière a vu l’arrivée de quelques nouveautés et notamment des nouveaux bonus. Ces derniers vont tout simplement vernis s’additionner à la prime initiale que vous pouvez percevoir. Nous allons vous donner toutes les explications au sein de cet article pour que vous puissiez facilement vous y retrouver.

Le bonus de sortie de passoire thermique

Il s’agit d’un bonus dont tous les logements ne peuvent pas forcément bénéficier. Ce bonus va tout simplement être calculé en fonction de la classe énergétique de votre logement avant et après travaux. Aussi, si vous avez envie de bénéficier de ce bonus, il faut que votre logement se situe en classe F ou G. Ces deux lettres indiquent une très mauvaise performance énergétique. Généralement, les travaux pour remettre à niveau votre logement peuvent être particulièrement élevés.

Ainsi, si après les travaux que vous avez effectués, le logement sort de cette classe pour remonter vers une lettre C, D ou encore E, vous pourrez obtenir une prime supplémentaire allant de 500€ à 1 500€. Bien évidemment, cela va essentiellement dépendre de votre revenu : plus ce dernier est élevé, moins la prime le sera.

Le bonus BBC (Bâtiment à Basse Consommation)

Le deuxième bonus que vous pourrez facilement ajouter à Ma Prime Rénov’ est tout simplement le bonus Bâtiment Basse Consommation. Comme vous devez certainement vous en douter, c’est encore une fois la classe énergétique de votre logement qui va être important pour déterminer le montant de cette deuxième prime. Si vous arrivez à atteindre la classe A ou B après vos travaux de rénovation énergétique, vous pourrez obtenir un prime supplémentaire allant de 500€ à 1 500€. Encore une fois, le versement de ce deuxième bonus se fera en fonction de vos revenus.

Le bonus rénovation globale

Si vous décidez de refaire complètement votre logement afin d’obtenir de bonnes performances énergétiques, un troisième bonus peut s’ajouter : celui de la rénovation globale. Néanmoins, comme vous devez certainement vous en douter, il faut que plusieurs travaux soient faits au sein de votre logement, le cas échéant.

Aussi, il faut que deux travaux minimums soient effectués sur un même et le saint énergétique doit être d’au moins 55%. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’une prime allant de 500€ à 7 000€.

Comme vous pouvez le constater, pour lutter contre les passoires énergétiques, le gouvernement met les petits plats dans les grands. En effet, comme vous devez certainement vous en douter, il est parfaitement possible de bénéficier des différentes aides mises en lace par l’Etat. Néanmoins, toutes demandes d’aides doivent faire l’objet d’un justificatif. Sans ce dernier, vous ne serez pas en mesure de demander les aides qui vous intéressent.

Notons également qu’avant de faire une demande Ma Prime Renov’, n’hésitez pas à faire des simulations avec les autres aides mises en place par l’Etat : le but est vraiment de trouver la meilleure aide qui puisse vous aider. Le but est de faire des économies, tout en ayant un logement qui vous assure de la chaleur l’hiver, mais également peu de fraîcheur l’été. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer et faire vos demandes, le cas échéant !

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply