Quel est le meilleur isolant pour les rampants ?

Vous avez une toiture à refaire et vous voulez en profiter pour revoir l’isolation ? Vous cherchez à savoir quel est le meilleur isolant pour les rampants ?

Ici vous trouverez ces renseignements dans les lignes suivantes.

Dans les bâtiments de toutes sortes, les déperditions de chaleur par le toit sont parmi les plus importantes. D’où la nécessité de porter la plus grande attention à l’isolation thermique de cette partie.

Nous vous présenterons également d’autres alternatives, ainsi que :

  • Les bénéfices d’une bonne isolation des combles
  • Les différentes catégories d’isolant sur le marché
  • Comment avoir la bonne épaisseur de matériau
  • Combien coûte l’isolation thermique sous toiture
  • Et les aides financières pour l’isolation des combles

Voyons tout de suite pourquoi une toiture bien isolée est importante.

Quel est le meilleur isolant pour les rampants ?

Les meilleurs matériaux pour l’isolation des rampants sont :

  • La laine de verre,
  • la ouate de cellulose,
  • la laine de roche,
  • la laine de chanvre.

Pourquoi et quand isoler les rampants ?

comment choisir son isolant pour plafond rampant
comment choisir son isolant pour plafond rampant

Comme les humains, qui perdent jusqu’à 30 % de la chaleur du corps par la tête, le toit d’une maison est responsable d’une déperdition de chaleur équivalente. Celle-ci provoque alors une augmentation de la consommation d’énergie pour maintenir un niveau de confort similaire. 

C’est encore plus le cas pour les constructions datant d’avant 1974, année des premières normes d’isolation thermique. Cela se vérifie également quand l’isolation du rampant déjà en place dépasse les 20 ou 30 ans.

C’est pour cela que il faut envisager une rénovation ou une nouvelle isolation de ce type apporte :

  • Une diminution de l’empreinte carbone
  • Des économies de chauffage instantanées
  • Un confort thermique de meilleure qualité
  • Une valorisation de votre bien immobilier

Ainsi comme vous pouvez le voir, l’isolation des rampants de toiture apporte des bénéfices immédiatement et sur le long terme.

Les isolants synthétiques :

isolation sous rampant
isolation sous rampant

Pour une isolation sous rampant, il existe les matériaux synthétiques suivants :

  • Le polyuréthane (PUR)
  • Le polystyrène expansé (PSE)
  • Le polystyrène extrudé (XPS)
  • Le thermoréflecteur (PMR)

Les isolants synthétiques les plus utilisés :

À vrai dire, ce type d’isolant est de moins en moins utilisé à cause de son bilan carbone. Cela dit, parmi les plus utilisés, le thermoréflecteur tient une bonne place grâce à ses qualités.

Les avantages :

Les avantages des matières synthétiques pour isoler un rampant de toiture sont leur faible prix, leur légèreté et la rapidité de pose qu’ils offrent. Un bémol toutefois, l’isolant PMR est celui qui présente le coût plus élevé de tous.

Les inconvénients :

En premier lieu, l’empreinte carbone des isolants synthétiques est logiquement moins bonne que tous les autres types d’isolants. Même si c’est moins le cas pour le thermoréflecteur grâce aux feuilles d’aluminium qui le recouvrent, les isolants synthétiques présentent une mauvaise résistance au feu de manière générale. Enfin le PMR ne peut s’utiliser tout seul, ce qui réduit les économies envisageables.

Les matériaux d’origine minérale : 

Comment utiliser laine de bois

Les alternatives plus “propres” aux matériaux synthétiques ne manquent pas ! Concentrons-nous sur celles qu’il est possible d’installer pour les rampants.

  • La laine de verre
  • La laine de roche
  • Le verre cellulaire
  • La perlite

Les isolants minéraux les plus utilisés :

En France, et quasiment partout en Europe, le matériau d’isolation le plus utilisé est la laine de verre, suivi de près par la laine de roche. En principe les deux conviennent très bien à une installation dans les rampants des habitations.

Les avantages :

Si elles sont si utilisées, c’est parce que ces deux laines minérales présentent un excellent compromis entre performance et prix, si ce n’est le meilleur du marché. Sans oublier leur facilité de mise en œuvre, grâce, notamment, aux plaques ou rouleaux à intercaler entre chevrons.

Les inconvénients :

Le principal inconvénient ne le sera pas pour toutes les régions et concerne surtout la faible propension à stopper la chaleur extérieure des laines de verre ou de roche. Donc ce qui peut poser un problème en été dans certaines zones du territoire. Aussi, ce type d’isolant nécessite un système de fixation en complément pour qu’il reste en place.

Les matériaux recyclés ou biosourcés :

avec quelle laine isoler sous rampant
avec quelle laine isoler sous rampant

Pour une isolation encore plus “propre” et écologique, donc il est maintenant possible d’opter pour des matériaux biosourcés. C’est-à-dire Les isolants de ce type se déclinent sous diverses variantes, dont certaines sont particulièrement compatibles avec une isolation des combles et des rampants.

  • La laine de chanvre
  • La ouate de cellulose
  • La laine de bois (ou fibre)
  • La laine de mouton
  • Le liège
  • etc…

Les isolants recyclés les plus utilisés :

La popularité grandissante des isolants naturels recyclés, et donc biosourcés n’est pas qu’un simple effet de mode. Ainsi que la preuve en est avec la laine de chanvre et la ouate de cellulose qui présentent d’excellentes qualités.

Les avantages :

Parmi les avantages offerts par la ouate de cellulose et tous les isolants biosourcés, citons sa résistance thermique qui se situe parmi les meilleures du marché et une isolation phonique à toute épreuve. La sécurité n’est pas en reste avec un effet répulsif naturel contre les parasites et les rongeurs ainsi qu’une très bonne résistance à l’humidité et surtout au feu.

Les inconvénients :

Malheureusement, toutes ces qualités ont un coût et le prix au m² est parmi les plus élevés de tous les matériaux isolants. Toutefois, cela reste à relativiser au regard des économies substantielles que permettent les isolants naturels sur le long terme.

L’épaisseur d’isolation requise pour les rampants

quel isolant pour rampant toiture
quel isolant pour rampant toiture

Si la moyenne de l’épaisseur de l’isolation est d’environ 25-30 cm, il est impossible de donner un chiffre précis. L’épaisseur de l’isolation dépend en effet de plusieurs facteurs. 

Parmi eux, on retrouve : 

  • le coefficient Lambda de l’isolant
  • la configuration des combles
  • l’inclinaison du toit
  • la région
  • etc.

Pour une efficacité garantie, il est essentiel de faire un diagnostic en faisant appel à un professionnel. C’est lui qui pourra vous dire l’épaisseur et le nombre de couches d’isolant nécessaire en fonction des critères précédemment cités. 

Plus important, ce professionnel vous permettra d’être éligible aux aides financières en respectant le seuil de résistance thermique minimal de 7 m².K/W (mètre carré Kelvin par Watt). À condition cependant que ce dernier soit certifié RGE.

Comment choisir le meilleur isolant ?

isolant sous rampant
isolant sous rampant

Après avoir vu l’importance de faire appel à un artisan certifié RGE pour connaître l’épaisseur de matière isolante à prévoir pour les rampants, il devient évident que son rôle sera tout aussi déterminant dans le choix de cette matière.

Néanmoins, vous pouvez déjà réfléchir à la question en prenant en compte le λ du matériau isolant (le coefficient Lambda). En sachant que plus cette valeur, exprimée en W/m.K (ou Watt par mètre Kelvin) est grande, moins l’isolation est bonne. Autre valeur tout aussi importante : la résistance thermique. Celle-ci indique les performances isolantes du matériau et contrairement au λ, plus elle est élevée, plus son efficacité l’est aussi.

Enfin, le budget que vous pouvez allouer aux travaux d’isolation conditionnera nécessairement les possibilités qui s’offriront à vous.

Le coût de l’isolation et les aides financières

meilleur isolant thermique rampant
meilleur isolant thermique rampant

Le coût des travaux d’isolation des rampants, et des combes en général, dépend là aussi de plusieurs facteurs.

Notamment : 

  • la méthode d’installation (par l’intérieur ou l’extérieur)
  • le type d’isolant à prévoir
  • la disposition des combles
  • la durée et la main-d’œuvre nécessaire

En fonction de ces critères, nous pouvons donner une estimation entre 40 et 100 €/m² pour une isolation par l’intérieur (ITI). En passant par l’extérieur, les estimations sont de 100 à 250 €/m².

Les aides financières pour isoler vos combles

Les montants précédents ne tiennent pas compte des aides financières disponibles pour vous soutenir dans vos travaux de rénovation. Ces dernières sont assez nombreuses et dépendent principalement de votre situation.

Pour y être éligible, il faut impérativement respecter les deux conditions suivantes :

  • faire effectuer les travaux d’isolation par une entreprise certifiée RGE
  • une résistance thermique minimum de 7 m².K/W

En respectant ces deux conditions, vous pourrez avoir droit à :

  • MaPrimeRénov’
  • l’Eco-PTZ (prêt à taux zéro)
  • l’Anah
  • la TVA à 5,5%
  • l’Action Logement
  • le Coup de Pouce Isolation


… et les aides des collectivités.

Le bon diagnostic pour une bonne isolation

Avec cette synthèse, vous connaissez désormais les principaux points à prendre en compte dans l’isolation de la toiture de votre maison, et en particulier de vos rampants.
Bien que cet article puisse vous aider à avoir une vision d’ensemble de ce que vous pouvez faire, particulièrement en termes de budget, nous insistons sur l’importance du professionnel certifié RGE. Enfin lui seul pourra établir un diagnostic précis et personnalisé en fonction de vos habitudes, de vos attentes, et de votre capacité d’investissement.

Surtout, c’est grâce à lui que vous pourrez isoler vos rampants en bénéficiant des différentes aides possibles pour que le coût final des travaux soit moins important.

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply