Quelle épaisseur pour du double vitrage aujourd’hui ?

Quelle épaisseur pour du double vitrage aujourd'hui ?
Type double vitrage

Les fenêtres sont l’une des principales sources de déperdition de chaleur dans un logement. Faire poser des menuiseries performantes est donc fortement recommandé. Garant d’une isolation phonique et thermique efficace, le double vitrage constitue aujourd’hui une solution largement répandue. Il se décline en plusieurs épaisseurs et avec différentes caractéristiques, qui doivent être choisies avec soin. Châssis, joints, haute performance, profilés, ventilations, etc. Dans cet article, faisons le point sur la performance énergétique et les clés à connaître . Ceci pour bien choisir sa vitre double vitrage.

Quelle épaisseur pour du double vitrage aujourd’hui ?

L’épaisseur la plus courante pour le double vitrage aujourd’hui est 4/16/4, ce qui fait référence à deux vitres de 4 mm d’épaisseur séparées par 16 mm d’air. Cette isolation permet de conserver la chaleur à l’intérieur du bâtiment en hiver et d’éviter les apports solaires excessifs en été.

Qu’est-ce que le double vitrage ?

Contrairement au simple vitrage qui n’est constitué que d’une seule épaisseur de verre, le double vitrage comporte comme son nom l’indique deux lames de verre, au milieu desquelles se trouve une lame d’air. Il se décline en plusieurs épaisseurs possibles, mais les modèles les plus courants sont les vitrages 4/12/4 et surtout 4/16/4, c’est-à-dire deux vitres de 4 mm d’épaisseur de part et d’autre de 12 ou 16 mm d’air, soit une épaisseur totale de 20 ou 24 mm.

Le double vitrage est une condition des normes RT 2012 . Et il est obligatoire pour les constructions neuves à usage d’habitation ou tertiaire. Il est également possible de choisir aujourd’hui entre double ou triple vitrage.

Choisir l’épaisseur de son double vitrage

Il convient de déterminer l’épaisseur de double vitrage qui répondra le mieux à vos besoins, limitera les nuisances sonores et évitera les déperditions et pertes de chaleur.

En effet, les performances d’une fenêtre s’expriment par différents coefficients :

  • Ug indique la déperdition de chaleur par la vitre.
  • Uw indique la transmission thermique et concerne autant le vitrage que la menuiserie de la fenêtre. C’est le critère le plus important. Aujourd’hui, on estime qu’un Uw égal à 1,1 est synonyme d’une fenêtre de bonne qualité.
  • Sw indique la chaleur transmise par le critère solaire.
  • Tlw concerne la transmission lumineuse, variant de 0 à 1.
  • Rw traduit l’affaiblissement acoustique permis par la fenêtre.

Plus les coefficients Ug et Uw sont bas, meilleures sont les performances isolantes de la fenêtre. En moyenne, le coefficient de transmission thermique d’un double vitrage 4/16/4 est d’environ 2,8 W/K.m². C’est deux fois mieux qu’un simple vitrage. On pourrait penser qu’un double vitrage plus épais, de type 4/20/4 par exemple, montrerait de meilleurs résultats, mais ce n’est pas toujours le cas. En effet, il peut exister un phénomène de convection sur la lame d’air, celle-ci n’est alors plus immobile et elle devient donc moins performante pour l’isolation thermique.

Le double vitrage 4/16/4 reste donc le plus courant et le plus souvent conseillé. Il offre une isolation renforcée et permet de 10 à 15 % d’économie d’énergie. Les modèles 4/12/4 ont une performance thermique moindre, ils sont moins courants aujourd’hui, et sont désormais plutôt réservés aux petits budgets.

Si vous vous souciez davantage de l’isolation acoustique, il est préférable d’opter pour une fenêtre double vitrage avec deux lames de verre d’épaisseurs différentes, par exemple un modèle 10/12/4, offrant une bonne isolation.

Les traitements supplémentaires du double vitrage

En vidéo : comment entretenir le double vitrage

D’autres options existent pour ajouter des caractéristiques isolantes aux fenêtres double-vitrage.

En effet, l’air est un excellent isolant, mais certains gaz tels que l’argon ou le krypton sont encore plus performants à cet égard. Il est alors possible de remplacer la lame d’air par ces gaz. Cela peut faire gagner de 5 à 20 % d’isolation supplémentaire. Par ailleurs, une couche d’oxydes métalliques peut également être ajoutée sur une des faces internes du verre pour repousser les ultraviolets et rendre ainsi le vitrage encore mieux isolant.

Enfin, il existe du double vitrage anti-effractions constitué d’un vitrage de sécurité  feuilleté.

L’épaisseur du double vitrage dépendra donc des performances attendues pour le logement en matière de performances thermiques, de diminution de consommation énergétique et de performances acoustiques. Les caractéristiques de la fenêtre elle-même peuvent aussi entrer en compte (matériaux, système d’ouverture, taille). Les prix varient selon ces points à prendre en compte, il est en effet possible de trouver des tarifs allant de 150 €/m² à 600 €/m² pour du sur mesure. La pose de double vitrage apporte cependant toujours une belle plus-value au logement. Elle offre en outre une meilleure isolation et donc un gain de confort considérable.

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply