Quel chauffage pour remplacer le fioul ?

Quel chauffage pour remplacer le fioul ?
Quel chauffage pour remplacer le fioul ?

À l’heure actuelle, encore un Français sur cinq est chauffé au fioul et ce, malgré l’interdiction de renouveler son ancienne chaudière qui utilise le fioul.

Suite à ces nouvelles directives, les foyers n’ont d’autres choix que de trouver des alternatives de chauffage, tout en ayant la possibilité de compter sur des aides de l’État pour financer en partie leurs travaux de rénovation énergétique.

Mais quel nouvel équipement choisir ? Quitte à changer, autant repartir sur quelque chose de plus efficace et écologique, non ?

Quel chauffage pour remplacer le fioul ?

Du plus économique au plus énergivore, vous pouvez remplacer votre chauffage au fioul par : un poêle à granulés, une pompe à chaleur air-eau, une pompe à chaleur hybride, une pompe à chaleur geothermique, des radiateurs éltctriques.

Pour quelles raisons remplacer sa chaudière au fioul ?

Par obligation légale :

À partir de l’année 2022, il n’est plus possible d’installer une nouvelle chaudière au fioul. « 

Seules les réparations restent possibles, à conditions que les pièces soient disponibles. Dans le cas où votre chaudière à fioul tomberait en panne sans être réparable ou qu’elle est obsolète, il faudra obligatoirement la remplacer par un autre type de chauffage que nous allons voir ci-dessous.

Pour une question de performance :

L’un des intérêts majeurs du remplacement d’une ancienne chaudière à fioul par un système récent est que vous obtiendrez un bien meilleur rendement. La conception dépassée des systèmes de chauffe fonctionnant au fioul sont peu efficaces et très gourmands en énergie. Opter pour un appareil neuf vous fera réaliser des économies de combustibles. Vous bénéficierez également d’un fonctionnement plus écologique.

À titre d’exemple, les foyers équipés d’un système à gaz actuel sont capables de récupérer une partie de la chaleur contenue dans les fumées afin d’améliorer le rendement. De plus, la PAC est mieux isolée. Ce qui limite les pertes thermiques et est dotée d’un dispositif électronique permettant d’optimiser la combustion.

Pour des avantages économiques :

Lorsqu’arrive le moment de changer sa chaudière au fioul, c’est également l’occasion de faire le choix d’une énergie plus locale. Le bois, par exemple, ne dépend pas directement du pétrole. Il a un prix plus fixe que le fioul ou encore le gaz. Tous deux varient beaucoup selon la période et la conjecture internationale.

Enfin, il se trouve que les pompes à chaleur sont des solutions extrêmement compétitives par rapport au fioul, avec une économie pouvant aller jusqu’à 50 % environ.

Pour une plus-value écologique :

Inutile de rappeler que le fioul est une énergie très polluante qui rejette énormément de CO2. En effet, une chaudière à granulés émet quant à elle, quasiment dix fois moins de gaz à effet de serre que les chaudières au fioul.

La stratégie « bas carbone » du gouvernement français prévoit d’ailleurs une décarbonation totale du bâtiment d’ici 2050. Le fait de promouvoir les équipements à faible empreinte carbone sont une solution pour y parvenir.

Remplacement de sa chaudière à fioul par une pompe à chaleur air-eau

Remplacement d'une chaudière à fioul par une pompe à chaleur
Remplacement d’une chaudière à fioul par une pompe à chaleur

La PAC air-eau est une solution intéressante pour son côté économique, comparé au fioul. Elle a effectivement l’avantage de pouvoir se faire installer sur un réseau de chauffage existant. Il suffit alors d’enlever l’ancienne chaudière et de raccorder le circuit hydraulique de la pompe à chaleur à celui du logement. Il s’agit d’une solution envisageable pour les foyers équipés de radiateurs basse température ou d’un plancher chauffant.

À l’image de son installation facilitée, le fonctionnement de la PAC est assez simple et repose sur deux unités. La première unité devra être placée à l’extérieur de l’habitation. Il est par conséquent obligatoire de disposer d’un jardin ou au minimum d’une cour extérieure. Celle-ci est chargée de récupérer les calories naturellement présentes dans l’air afin de les réutiliser pour chauffer l’intérieur du logement. La seconde unité est installée à l’intérieur de l’habitation et sert à alimenter directement le circuit de chauffage. 

Le petit + : la PAC peut également assurer les besoins en eau chaude sanitaire des foyers qui choisissent ce mode de chauffage !

Découvrez, par ailleurs, comment se chauffer en 2025 ?

Faire le choix d’une pompe à chaleur hybride pour remplacer sa chaudière au fioul

La pompe à chaleur hybride est le fruit de l’association d’une chaudière à condensation (au gaz ou au fioul) et d’une PAC. Pour fonctionner, son système se base sur la température souhaitée dans le logement. Il tient compte de la température extérieure ainsi que du prix des énergies pour définir automatiquement la combinaison de chauffage la plus écologique et optimale.

La PAC et la chaudière à gaz, par exemple, pourront ainsi fonctionner seules ou en complément l’une de l’autre. De cette manière, vous êtes assuré d’obtenir le meilleur confort de chauffage, tout en réalisant de sacrées économies.

Attention évidemment à choisir des PAC robustes et de bonne qualité pour obtenir un rendement interessant pendant 25 ans sans encombre.

La pompe à chaleur géothermique en remplacement de la chaudière au fioul

La PAC géothermique puise les calories présentes dans la terre pour chauffer l’eau du circuit de chauffage. À partir de 10 mètres de profondeur, la chaleur dans le sol se situe environ à 12°C. On peut utiliser des capteurs horizontaux à enterrer dans le jardin entre 60 et 120 cm de profondeur pour récupérer la chaleur.

Il faut prévoir 200 m2 de capteurs pour convenablement chauffer une maison de 100 m2. Les capteurs verticaux prennent quant à eux la forme d’un forage de 50 à 150 mètres dans lequel de l’eau glycolée circule. Il faut compter entre un à trois forages pour une maison individuelle.

L’un des principaux avantages de ce mode de chauffage réside dans le fait que la chaleur de la terre est habituellement assez constante. Ainsi les performances de la pompe à chaleur géothermique sont également stables, ce qui vous assure un réel confort de chauffe. Ce système est donc moins sensible aux variations météorologiques et représente une solution adaptée à toutes les régions de France, quel que soit leur climat. 

Enfin, l’eau des capteurs peut circuler directement dans le plancher chauffant sans que la PAC n’ait besoin de fonctionner en été. Il s’agit là d’un système écologique, performant et peu encombrant. Fraicheur quasi immédiate garantie…

Maintenant c’est une solution qui reste onéreuse. Vous pouvez optez pour un chauffage de type aérothermique si votre budget est limité. Il vous coutera moins cher, et sera une excellente alternative si la surface à chauffer n’excède pas 200m2

Pour conclure, les pompes à chaleur sont des équipements récents, économiques et très efficaces en termes de rendement. Choisissez le type de PAC le plus adapté à votre environnement et n’oubliez pas de comparer plusieurs offres avant de vous engager !

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply