Quelle laine de verre pour des combles perdus ?

combles perdus
Combles perdus

Vous refaites votre isolation et voulez des renseignements sur les laines de verre ? A la recherche de quelle laine de verre choisir pour isoler votre comble perdu?

Vous êtes là où il faut !

Depuis quelques années, la France a entrepris un gigantesque chantier de rénovation des logements pour les rendre plus écologiques et moins énergivores. C’est ainsi qu’elle s’est mise à faire la chasse aux passoires thermiques en incitant les Français à moderniser leurs habitats sur différents critères. Parmi ces derniers, l’isolation occupe une place essentielle.

C’est ce que nous allons aborder dans cet article. Plus particulièrement l’isolation des combles perdus avec de la laine de verre.

Nous aborderons ensemble : 

  • ce qu’est la laine de verre (les caractéristiques)
  • comment savoir l’épaisseur idéale pour vos combles
  • les différents types de laine de verre adaptés aux combles
  • pourquoi nous recommandons la laine de verre IRB
  • combien ça coûte, ainsi que les aides aux financements

Entrons dans le vif du sujet !

Quelle laine de verre pour des combles perdus ?

Il existe différents types de matériaux isolants, mais chacun d’entre eux a son utilité lorsqu’il est installé dans les combles de votre maison. En général, la laine de verre se présente sous forme 3 formes :

  • La laine de verre en rouleaux,
  • La laine de verre en flocons projetés
  • IBR ou laine de verre à dérouler

Laine de verre : caractéristiques

laine de verre comble perdu
Laine de verre pour comble perdu

La laine de verre fait partie des isolants en fibres minérales les plus répandus en France. Fabriquées artificiellement par un procédé de soufflage qui la rend élastique, les fibres de laine de verre sont composées jusqu’à 70 % de verre recyclé, de sable, de calcaire, de soude, de liant et d’huile minérale.

Avec une densité brute pouvant atteindre 200 kg/m3, elle offre un très bon compromis au niveau de la conductivité thermique. Sans toutefois égaler les meilleures matières isolantes.

En outre, la laine de verre est une matière “aérée”, elle laisse donc passer l’humidité, tout en étant ininflammable et résistante à la pourriture, aux moisissures et aux parasites.

Quelle épaisseur de laine de verre pour une isolation efficace ?

Quelle épaisseur laine de verre comble perdu
Quelle épaisseur de laine de verre pour comble perdu ?

Pour savoir quelle épaisseur est préconisée pour la laine de verre des combles perdus, voyons ensemble quelques notions mathématiques.

  • Le coefficient Lambda (représenté par le signe λ)

Le coefficient Lambda exprime la conductivité thermique de l’isolant en W/m.K, pour Watt par mètre Kelvin. Plus il est petit, plus le pouvoir isolant est fort.

Cette valeur est indiquée sur la matière isolante, en l’occurrence, ici, la laine de verre.  Sachez d’ailleurs, que la conductivité thermique moyenne de cette dernière s’établit entre 0.032 et 0.045 W/m.K.

  • La résistance thermique (la valeur R)

Une fois que l’on connaît le coefficient Lambda de la laine de verre, on peut désormais calculer la résistance thermique, en se calquant sur les normes d’isolation RT et RE2020. Cette résistance thermique “R” se mesure en m².K/W (ou mètre carré Kelvin par Watt) et se calcule en divisant l’épaisseur de la laine minérale par le coefficient Lambda de cette dernière.

Les normes d’isolation RT2020 exigent une valeur R de 7 minimum dans les combles perdus pour bénéficier des aides gouvernementales. Supposons alors que vous installez de la laine de verre avec un coefficient Lambda de 0,040 W/m.K sur 30 cm d’épaisseur, ou 0,3 m, cela donne :

 0,30,040 =7,5

La valeur R est de 7,5

Ces calculs sont là pour déterminer avec précision l’épaisseur nécessaire en fonction du matériau isolant (polystyrène, paille, ouate, etc). Cela dit, pour respecter le “R mini” de 7, la moyenne de l’épaisseur de laine de verre tourne autour de 28-32 cm et 40 cm si on vise un R=10.

Types de laine de verre pour comble perdu

Difference entre laine de verre pour comble perdu et amenageable
Difference entre laine de verre pour comble perdu et aménageable

La laine minérale existe sous deux formats différents qui sont, l’un comme l’autre, bien adaptés à une installation dans des combles perdus

La laine de verre en rouleau

Elle a été très utilisée pendant longtemps, avant que la laine en flocons trouve sa place. Elles partagent les mêmes propriétés et leur différence se joue principalement sur la “forme”, et en conséquence, sur leur usage.

En effet, la laine de verre en rouleau est destinée à être posée sur le sol des combles, simplement en déroulant les rouleaux. De ce fait, elle sera idéale dans un projet d’aménagement de ces derniers, bien que ce ne soit pas une obligation.

La laine de verre en flocons projetés

La laine de verre en flocons, quant à elle, se présente en “vrac” et ne peut s’installer au sol en la posant comme les rouleaux. À la place, elle est projetée dans les combles à l’aide d’une soufflerie. 

Cette technique est particulièrement intéressante quand les combles sont difficilement accessibles, voire pas du tout. En procédant ainsi, il est possible de refaire l’isolation des combles en passant un tuyau à travers les tuiles, de sorte que la présence humaine n’est pas requise aux endroits où la laine de verre est déposée.

La laine de verre à dérouler (IBR) : meilleure solution ?

Voyons à présent une “légère” variante de la laine de verre en rouleau : la IBR. Cette dernière se présente toujours en rouleau, mais recouverte d’une couche de papier kraft qui la rend moins irritable pour la peau au moment de la pose.

Une isolation performante

Le processus de fabrication de la laine de verre IBR a subtilement évolué pour y incorporer un liant biosourcé issu de l’agriculture. Ce qui permet d’améliorer le bilan environnemental et la qualité de l’air intérieur.

Une mise en œuvre facilitée

La compression du rouleau et son gonflant naturel lui permettent de se dérouler “presque” tout seul, rendant la laine de verre IBR facile à transporter, à manipuler et à réajuster au besoin. Une fois posée, elle reprend ainsi doucement son épaisseur initiale.

Une meilleure isolation acoustique

L’isolation des combles perdus avec de la laine de verre IBR, que ce soit en rénovation ou non, améliore également la performance acoustique du logement. Elle diminue ainsi la pénétration des bruits de fond extérieurs (type autoroutes, avions…) grâce à un RAtr supérieur à 50 dB (les normes d’isolation acoustiques exigent une performance de 30 dB pour l’isolation de toiture).

Les prix et les aides financières disponibles

Quelles sont les aides disponibles ?
Quelles sont les aides disponibles ?

Au niveau des prix, la laine de verre fait partie des matériaux isolants les plus économiques, ce qui contribue grandement à sa popularité. Pour vous faire une idée. Sachez que la moyenne s’étend de 10 à 25 € le m² selon la marque, l’épaisseur et le coefficient Lambda.

La pose de laine de verre faisant partie des travaux d’adaptation écologique et énergétique, ils sont éligibles à diverses aides financières. À condition que les travaux soient exécutés par une entreprise certifiée RGE, il est possible de bénéficier des dispositifs suivants : 

  • MaPrimeRénov’ : jusqu’à 20 000€ disponibles pour tous les demandeurs.
  • TVA à 5,5% : une économie de presque 15% sur le montant de la TVA.
  • EcoPTZ : un prêt à taux zéro possible jusqu’à 30 000€.
  • Prime Énergie : montant définit en fonction des revenus et de la situation
  • ANAH : prises en charge de 30 à 50% des travaux (plafond à 4 000€).
  • Coup de Pouce Isolation : de 10 à 12€/m² de prise en charge.
  • Collectivités locales : dépendent des régions (plus de renseignements sur l’anil).

Voilà pour les aides.

Confort et alternative

Quelle est la bonne épaisseur de laine de verre

Comme dit précédemment, la laine de verre est appréciée pour son faible coût et ses performances thermiques. Cela dit, ce dernier point est entièrement valable l’hiver ou dans les régions froides.

C’est un peu moins le cas en été, où la laine de verre dans les combles éprouve des difficultés à maintenir une isolation suffisante contre la chaleur

À la place, il est préférable d’opter pour :

  • Premièrement la laine de verre en flocons
  • Deuxièmement laine de bois
  • Troisièmement laine de roche
  • Enfin ouate de cellulose

Toutes ces solutions sont plus efficaces que la laine de verre pour isoler un comble contre la chaleur. En contrepartie, leur coût est plus élevé.

Respectez les normes en vigueur !

Vous l’avez compris, la laine de verre est l’isolant qui présente le meilleur rapport performance/prix sur le marché, et ce, depuis longtemps. Malgré son peu d’évolution depuis des années, l’arrivée de la IBR a été une amélioration bienvenue pour la rendre encore plus simple à poser.

Dans cet article, nous avons répondu à la question “Quelle laine de verre pour combles perdus ?”.
Peu importe le choix que vous devrez faire pour l’isolation de vos combles, si vous ne deviez retenir qu’un conseil de cet article, ce serait de respecter les normes d’isolation RT et RE2020. Celles-ci vous garantiront une efficacité optimale et l’éligibilité aux aides financières de l’État et des collectivités

Pour en savoir plus :

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply