Comment calculer son besoin en autoconsommation ?

Comment calculer son besoin en autoconsommation ?
Calculer son besoin en autoconsommation

Vous envisagez d’installer des panneaux solaires pour réduire vos factures d’électricité et pour profiter d’une énergie propre, inépuisable et respectueuse de l’environnement ? Nombreux sont aujourd’hui les particuliers qui disposent d’une installation photovoltaïque. 

Parmi les questions qui reviennent sans cesse lorsque l’on souhaite exploiter correctement ses panneaux solaires celles qui concerne l’autoconsommation. 

Comment calculer son besoin en autoconsommation ?

Afin de calculer votre besoin en autoconsommation, il est nécessaire de prendre en considération vos besoins réels en énergie, mesurés en kWh, ainsi que la puissance de sortie de votre installation photovoltaïque. Il faut trouver ainsi le bon équilibre pour avoir une installation photovoltaïque rentable.

Qu’est-ce que l’autoconsommation ?

Comme le terme le précise, l’autoconsommation correspond à la quantité d’énergie produite pour répondre à ses besoins en matière de consommation électrique. 

L’autoconsommation permet, non seulement d’être plus indépendant du réseau EDF, mais aussi de faire d’importantes économies. 

C’est dans ce cadre que l’on trouve plusieurs notions comme l’autoconsommation partielle, l’autoconsommation avec revente du surplus, l’autoconsommation totale, l’autoconsommation à injection gratuite et l’autoconsommation avec stockage. 

Pourquoi estimer son autoconsommation ? 

Une installation photovoltaïque peut coûter cher sur le plan financier. Il est donc nécessaire de bien estimer la puissance dont vous aurez besoin pour répondre aux besoins de votre logement. 

Le plus important est d’estimer, avec précision, le nombre de panneaux solaires. En effet, le rendement d’une installation photovoltaïque dépend principalement du nombre et des caractéristiques des panneaux. Ce nombre dépend de votre consommation. Si vous ne mettez pas assez de panneaux, l’énergie produite sera inférieure à vos besoins. Vous restez donc dépendant du réseau EDF. Mettre trop de panneaux est aussi une mauvaise idée puisque le surplus repartira au réseau. Obtenir la meilleure rentabilité nécessite donc une estimation précise de son autoconsommation

Quels sont les facteurs à prendre en compte pour calculer son autoconsommation

Déroulement d’une installation de panneaux solaires en autoconsommation

Pour calculer son autoconsommation, il est nécessaire de se baser sur le taux d’autoproduction et sur le taux d’autoconsommation. Il est donc important de prendre en compte, à la fois, ses besoins réels en énergie et la puissance de sortie de l’installation. 

Taux d’autoproduction

Le taux d’autoproduction est la production énergétique qu’une installation photovoltaïque est capable d’assurer. 

Le taux d’autoproduction T est le pourcentage de l’énergie totale produite par rapport à l’énergie totale consommée.

T (%) = (quantité d’énergie totale produite par l’installation / quantité d’énergie totale consommée) X 100 

Si la production est plus importante que la consommation, le surplus peut être revendu au réseau EDF. 

Taux d’autoconsommation

Le taux d’autoconsommation correspond au pourcentage de l’énergie électrique que vous utilisez par rapport à l’énergie totale produite par votre installation photovoltaïque. 

Prenons comme exemple un taux d’autoconsommation de 75 %, cela signifie que plus de 2/3 de l’électricité produite par vos panneaux solaires est consommé par votre logement. Le reste est revendu au réseau EDF. 

En d’autres termes, le taux d’autoconsommation C (%) = (quantité énergie solaire consommée /quantité d’énergie solaire produite) x 100 

A noter que le taux d’autoconsommation varie tout au long de la journée et d’une saison à l’autre. 

L’autoconsommation est élevée lorsque le temps est nuageux. Elle peut être proche de 100 % lorsque votre logement consomme toute la production d’énergie. 

Calcul de son besoin en autoconsommation

Image de panneaux solaires
Image de panneaux solaires

Vous vous demandez comment calculer la production nécessaire pour couvrir ses besoins en électricité ? La première étape consiste à évaluer ses besoins. Il est donc nécessaire de faire un bilan énergétique pour pouvoir choisir les panneaux photovoltaïques adaptés à son logement. *

Le calcul de l’autoconsommation, comme évoqué précédemment, dépend, à la fois, du taux d’autoproduction et du taux d’autoconsommation. 

Prenons, comme exemple, le cas d’un particulier qui consomme chaque année 6 000 kWh. Sa consommation en énergie solaire représente 3 000 kWh ; Ainsi, le taux d’autoproduction est de 50 % ; Il est donc possible de diviser sa facture d’énergie par 2. 

S’il souhaite réduire ses factures il doit augmenter son taux d’autoproduction et améliorer son taux d’autoconsommation. 

Comment améliorer le taux d’autoconsommation ?

Vous souhaitez améliorer votre taux d’autoconsommation pour réduire le montant de vos factures et être plus indépendant du réseau EDF ?  Nous vous conseillons de réaliser des petits travaux qui consistent à : 

  • Ajouter des thermostats si vous utiliser des chauffages électriques : Comme vous le savez, les radiateurs sont énergivores. Les thermostats permettent de contrôler, automatiquement, le fonctionnement de votre système de chauffage. 
  • Consommer l’électricité au bon moment : Profiter, au maximum, d’un niveau élevé d’ensoleillement pour consommer l’énergie. Lorsque les panneaux produisent de l’énergie solaire, c’est cette dernière qui est utilisée en priorité. 
  • Profiter de la domotique solaire : La domotique permet de centraliser la gestion de tous les équipements, facilitant ainsi leur pilotage à distance. C’est en installant la domotique sur vos panneaux photovoltaïques que vous serez capable d’avoir une idée précise sur la production électrique en temps réel, aussi de faire fonctionner certains appareils électriques en priorités et de rentabiliser, plus rapidement, votre installation solaire. 

Y a-t-il des inconvénients à l’autoconsommation ?

Seul inconvénient : le prix du matériel comme les batteries. Devenir indépendant et autonome en énergie nécessite un investissement important. Heureusement que certaines aides financières et primes existent.

Découvrez aussi :

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply