Qu’est ce qu’une VMC hygroréglable ?

Envoi
Une VMC hygroréglable : qu'est-ce que c'est ?
Une VMC hygroréglable : qu’est-ce que c’est ?

Vous avez envie de changer votre système de ventilation ? Vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez comprendre de quoi il en retourne réellement. Ainsi, vous n’aurez plus qu’à choisir la chaudière qui vous convient le mieux !

Qu’est ce qu’une VMC hygroréglable ?

Il s’agit tout simplement d’un équipement de ventilation. La VMC hygroréglable se régule avec la pression. Elle permet une légère économie d’énergie, possède un seul réseau de gaine, et son prix est inférieur à une VMC double flux.

la VMC hygroréglable est avant tout un système de ventilation automatisé

Avant toutes choses, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez comprendre en quoi consiste une VMC hygroréglable. Il s’agit tout simplement d’un équipement de ventilation. Il faut savoir que dans tous les logements, il est important d’avoir un système de ventilation : c’est quelque chose d’obligatoire que vous ne devez pas négliger. Contrairement au modèle plus ancien, il est important de prendre en compte que la VMC motorisée assure un débit d’air permanent et constant. C’est donc quelque chose de particulièrement intéressant.

Il est important de noter qu’il existe différents types de VMC et que ce dernier ne fonctionne pas de la même manière.

La VMC hygroréglable simple flux

Il faut savoir que cette dernière possède un fonctionnement assez simple à comprendre. Voici toutes les informations que vous devez connaître :

  • Elle va extrait de l’air des pièces humides à l’aide d’un ventilateur. Ce dernier est généralement situé en hauteur.
  • La pièce, mise en dépression par cette aspiration va tout simplement se renouveler en air extérieur sain grâce aux aérations présentes sur les ouvertures des pièces sèches.

Le fonctionnement d’une VMC double flux

Avec son double flux, ce type de VMC va tout simplement extraire l’air chaud et faire entrer dans l’air froid, afin que votre logement puisse facilement être aéré, ce qui est plutôt une bonne nouvelle qu’il ne faut pas négliger.

Les différents types de VMC hygroréglable

Nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez comprendre les différences et choisir celle qui vous convient le mieux, le cas échéant.

La VMC simple flux hygro A

Le débit des bouches de cette dernière va être automatisé. Notons également que ce dernier va tout simplement venir se régler en fonction du taux d’humidité ambiant. Il y aura donc des capteurs qui permettront d’adapter le débit en fonction des besoins que requiert votre logement. Plutôt intéressant, vous ne trouvez pas ?

La VMC simple flux hygro B

Cette dernière possède des bouches d’évacuation, mais il est important de prendre en compte que cette dernière possède aussi des entrées d’air. Ces dernières sont d’ailleurs modulables en fonction de différents éléments comme l’humidité, par exemple. C’est donc un type de chaudière qui est plutôt performant et que nous pourrons parfaitement vous conseiller, le cas échéant.

La VMC hygroréglable à double flux

Le dernier type de chaudière dont nous pourrions vous parler n’est autre que la chaudière double flux. Elle possède un échangeur thermique qui va tout simplement récupérer les calories de l’air vicié pour chauffer l’air entrant. Notons également que cette dernière va se régler automatiquement en fonction de l’hygrométrie.

Quels sont les critères de choix d’un VMC hygroréglable ?

Vous avez envie de vous faire plaisir en optant pour une installation de chaudière hygroréglable ? Vous ne savez pas vraiment comment choisir cette dernière ? Pas de panique, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez comprendre les critères importants qu’il ne faut pas négliger lorsque vous allez faire votre choix. Ainsi, vous pourrez vraiment choisir la chaudière qui vous conviendra le mieux. Prêt à en découvrir davantage ?

La consommation

Le premier critère important à prendre en compte est tout simplement la consommation que peut avoir votre VMC. En effet, cette dernière ne doit pas être trop consommatrice d’énergie, mais elle doit tout de même vous proposer une bonne ventilation. Voici les différents types de VMC qui existent pour que vous puissiez comprendre de quoi il en retourne :

Type de VMC hygroréglableConsommationPrix moteurCoût sur 10 ans
Ancienne génération40 W600 €
VMC hygroréglable20 W170 €300 €
VMC hygroréglable basse consommation9 W250 €135 €

Il est important de prendre en compte qu’un modèle basse consommation sera amortie en 4 ans et demi contrairement à un modèle qui consomme plus. Ainsi, vu que vous allez garder votre chaudière sur une dizaine d’années, si ce n’est plus, vous avez tout intérêt à opter pour un modèle bien plus performant, le cas échéant.

L’aide financière

Le deuxième critère important qu’il ne faut pas négliger est tout simplement l’aide financière dont vous pourriez bénéficier. En effet, il est important de prendre en compte que si vous optez pour une VMC hygro B, les modèles basse consommation peuvent parfaitement être éligibles aux CEE (Certificats d’Economies d’Energies). Vous pourrez donc obtenir un bon d’achat qui sera évalué en fonction de vos revenus, bien évidemment. Plus ce dernier est élevé, moins votre prime le sera.

Les bouches

Lorsque l’on charge de VMC, il est vraiment important de s’assurer que les bouches choisies sont bel et bien hygroréglables. Notons également que ces dernières peuvent être alimentées soient par des piles, soit tout simplement sur secteur. Notons aussi que la commande peut être manuelle ou automatique en fonction des modèles que vous allez choisir, le cas échéant. Il ne faut pas non plus oublier de prendre en compte le design.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR

Il faut noter que les modèles récents sont plus discrets, ce qui est plutôt bénéfique pour votre extérieur. Notons également que si vous avez envie d’opter pour des bouches de couleur, cela sera parfaitement possible.

Les entrées d’air

L’un des critères importants qu’il ne faut pas négliger est tout simplement les entrées d’air de votre VMC. Notons également que si vous avez envie de bénéficier de plus de confort, cette dernière doit tout simplement être orientée vers le plafond. Notons également que si vous avez une entrée d’air qui filtre le pollen, il est important de noter que ce dernier doit être changé une fois par an.

La vitesse

Il faut aussi prendre en compte que la vitesse est un élément que nous vous conseillons de prendre en compte. En effet, certains moteurs autorisent plusieurs niveaux de vitesse pour évacuer plus rapidement les polluants, le cas échéant.

La VMC hygroréglable connectée

Si vous avez vraiment envie d’un appareil moderne, nous pourrons parfaitement vous conseiller la VMC hygroréglable connectée. Notons également qu’avec cette dernière, vous pourrez parfaitement choisir le niveau de ventilation, la programmation du début ou encore consulter le niveau de polluants dans la maison, le cas échéant. Plutôt pratique, vous ne trouvez pas ?

Comment installer une VMC hygroréglable ?

Installation d'une VMC hygroréglable
Installation d’une VMC hygroréglable

Vous avez envie d’installer une VMC hygroréglable ? Vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre ? Pas de panique, nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez facilement vous y retrouver :

  • Vous devez, dans un premier temps, installer les entrées d’air de votre VMC. Ces dernières doivent être mises en bas des ouvertures donnant sur l’extérieur de la maison.
  • Un caisson d’extraction sera alors posé dans les combles. Cela va tout simplement permettre d’éviter les nuisances sonores que vous pourriez avoir dans les pièces à vivre.
  • Des bouches d’extraction sont également placer dans les pièces humides de votre maison. Elles seront donc raccordées au caisson grâce à des gaines.

Comment entretenir une VMC ?

Vous ne savez pas vraiment comment entretenir votre VMC ? Pas de panique, voici quelques conseils pour que vous puissiez facilement vous y retrouver :

  • Vous devez vous assurer que les entrées d’air et les bouches d’évacuation soient propres, de manière régulière. Notons également que ces dernières ne doivent pas être obstruées.
  • Faites également contrôler votre moteur par un professionnel. Ce dernier va également vérifier les gaines. Ce contrôle doit être fait tous les 3 à 5 ans.

Les prix

Si vous avez vraiment d’installer une VMC hygroréglable chez vous, il est important de noter que cela peut coûter relativement cher. Il faut savoir que le prix de ce type d’équipement peut parfaitement varier entre 700€ et 1 500€. Plusieurs raisons différentes peuvent expliquer ce prix :

  • Il faut savoir si les entrées d’air existent déjà.
  • Il faut savoir si vous allez devoir percer dans une dalle béton pour le passage des gaines.
  • Si l’arrivée électrique est disponible ce seront des travaux en moins à prévoir.
  • Il faut également pendre en compte qu’il y ait une sortie de toit adaptée.

La VMC hygroréglable : une solution inégalable ?

Comme vous devez certainement vous en douter, la VMC hygroréglable est certainement la meilleure idée que vous puissiez avoir. Voici une liste des différents avantages de cette dernière :

  • L’air est assaini de manière automatique.
  • Les équipements sont peut coûteux à l’achat et à l’usage.
  • Vous aurez également moins de perte de chaleur qu’un système autoréglage.

En conclusion, si vous avez envie d’opter pour un VMC hygroréglable, il est vraiment important de faire installer cette dernière par un professionnel. Néanmoins, n’hésitez pas à demander les différentes aides auxquelles vous pouvez avoir le droit, le cas échéant. Cela vous permettra d’avoir des travaux à moindre coût, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR

Marie A

Militante pour la transition écologoique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply