Bâtiments photovoltaïques clé en main : le guide complet

Bâtiments photovoltaïques clé en main : le guide complet
Bâtiments photovoltaïques clé en main : le guide complet

Si vous vous intéressez aux nouvelles énergies, vous avez certainement eu l’occasion de vous pencher sur les bâtiments photovoltaïques, les hangars solaires ou encore les bâtiments photovoltaïques 100kwc.

Mais que se cache-t-il derrière ces termes ? Lorsque l’on n’est pas expert en la matière, être accompagné pour bien comprendre les avantages, les coûts et les réalités de ce type de projet est crucial.

A cet égard, nous vous proposons de découvrir dans ce guide l’ensemble des renseignements qui vous seront utiles si vous voulez en savoir plus sur les bâtiments photovoltaïques clé en main.

Un bâtiment photovoltaïque clé en main – c’est quoi ?

Un bâtiment photovoltaïque, tout d’abord, est un terme très simples. C’est un hangar ou un autre type de bâtiment, équipé sur son toit de panneaux solaires. Ces équipements sont construits et installés par des entreprises spécialisées.

Le type classique de bâtiment photovoltaïque, c’est le hangar photovoltaïque, construit sur le terrain d’un agriculteur en général. Un bail le lie à l’entreprise de panneaux solaires. Ce qui lui permet de retirer un loyer de l’installation de ce bâtiment.

Pour expliquer la technologie sur laquelle repose les bâtiments photovoltaïques et leur fonctionnement, il faut savoir que les panneaux solaires actuellement disponibles sur le marché utilisent :

  • soit des cellules solaires à base de silicium cristallin (c-Si),
  • soit des technologies à couche mince telles que le silicium amorphe (a-Si), le tellurure de cadmium (CdTe) et le séléniure de cuivre, d’indium et de gallium (CIGS).

La semi-transparence, pour les applications de lucarnes ou de murs-rideaux par exemple, peut être obtenue avec la plupart des technologies. Ceci, soit en espaçant les cellules solaires a-Si opaques, soit en rendant la couche de film mince transparente.

Toutefois, l’efficacité du module diminue avec l’augmentation de la transparence. Moins de lumière solaire est captée et convertie en électricité par la couche photovoltaïque.

Avantages

Elles sont multiples :

  • Ils produisent de l’électricité propre sur site sans nécessiter de surface supplémentaire.
  • Il peut également avoir un impact sur la consommation d’énergie d’un bâtiment. Cela grâce à l’utilisation de la lumière du jour et à la réduction des charges de refroidissement.

Le retour sur investissement des bâtiments photovoltaïques clé en main est un autre avantage de ces installations !

En outre, l’utilisation diversifiée des panneaux solaires offre aux architectes et aux concepteurs de bâtiments de nombreuses possibilités d’améliorer l’aspect visuel des bâtiments.

Enfin, et c’est important, les propriétaires de bâtiments bénéficient d’une réduction de leurs factures d’électricité et de l’image positive d’être reconnus comme « verts » et « innovants

A savoir que lorsque l’air est utilisé comme moyen de récupération de la chaleur (BIPVT/a), l’énergie thermique extraite est disponible

  • soit pour une utilisation directe pour des applications à basse température (par exemple, le préchauffage de l’air frais),
  • soit par l’intermédiaire d’une pompe à chaleur, pour des températures plus élevées. Par exemple, le chauffage des locaux, le chauffage de l’eau domestique.

Fonctionnement

Les panneaux solaires, intégrés sur les bâtiments, remplissent en réalité plusieurs fonctions.

Ils deviennent des composants à part entière de l’enveloppe du bâtiment qui convertit simultanément l’énergie solaire en électricité et fournit des fonctions de l’enveloppe du bâtiment telles que :

  • la protection contre les intempéries (étanchéité à l’eau, protection solaire) ;
  • l’isolation thermique la protection contre le bruit l’éclairage naturel ;
  • la sécurité.

En termes de puissance, les panneaux solaires installés sur les bâtiments photovoltaïques peuvent disposer d’un très grand rendement. Par exemple, les bâtiments photovoltaïques de 100 kWc (Kilowatt-crête”), permettent d’obtenir une très grande puissance avec une exposition solaire optimale. En pratique, il faudra compter près de 300 panneaux solaires et une surface de 500 m² minimum pour atteindre ce seuil de rentabilité.

Investissements intéressants

Les bâtiments photovoltaïques peuvent par conséquent représenter des investissements particulièrement intéressants et stables sur le long terme. Toutefois, ils nécessitent un haut degré d‘expertise pour les installe.

C’est dans cette optique que sont apparus les bâtiments photovoltaïques dits “clé en main”. En effet, cela permet d’allier l’avantage d’un investissement durable et l’absence des éventuelles préoccupations qu’une telle installation peut représenter.

Réaliser les démarches administratives, faire un point complet des coûts, des moyens de financement… Tout ceci représente une charge. Des entreprises dédiées à ces problématiques peuvent cependant vous livrer des bâtiments ou hangars photovoltaïques clé en main. Et cela, sans que vous ayez à vous charger de ces problématiques.

Opter pour cette solution clé en main permet d’obtenir gratuitement un bâtiment : c’est l’entreprise qui se charge de tout. En pratique, elle signe un bail avec le propriétaire du terrain . Elle mène ensuite la réalisation du projet du début jusqu’à son achèvement.

Par conséquent, le projet est extrêmement rentable pour le bailleur. En effet, la construction va s’autofinancer et produire une énergie qui pourra lui faire diminuer ses charges d’électricité. Cela pourrait même lui donner la possibilité de revendre le surplus. De nombreuses aides et financement viennent également accompagner ce type de projet de transition vers des énergies durables.

Solutions clés en main

A l’issue du bail avec l’entreprise spécialisée, le propriétaire récupère le bâtiment ; le sort des panneaux solaires dépend du bail, mais ils peuvent également être cédés au bailleur.

Le gain de temps et d’argent semble donc évident lorsque vous choisissez une solution clé en main . Pour vous donner une idée de ce que cela représente pour l’entreprise, sachez qu’au-delà du financement, elle se charge aussi des démarches suivantes :

  • étude de faisabilité,
  • réalisation des plans du bâtiment,
  • choix de l’option la plus adaptée à l’ampleur du projet (c’est-à-dire le calibrage des panneaux dans leur nombre, leur orientation…),
  • demandes de permis,
  • relations avec les prestataires,
  • vérification des normes de sécurité,
  • maintenance,
  • conclusion de contrat de fourniture de services pour le raccordement au réseau électrique

Comment se passe l’acquisition d’un bâtiment photovoltaïques clé en main ?

Lorsque l’on envisage l’acquisition d’un bâtiment photovoltaïque, il convient de garder à l’esprit qu’il existe un cadre réglementaire à respecter.

Pour rester au courant des dernières exigences administratives, l’idéal est de se tourner vers des sources sûres. Les sites du gouvernement par exemple. (n’hésitez pas à consulter la rubrique “cadre réglementaire” du site du ministère de la transition écologique :  https://www.ecologie.gouv.fr/solaire).

Concrètement, l’acquisition d’un tel bâtiment clé en main passe par une entreprise spécialisée. Ces entreprises sont nombreuses. Il peut s’agir de grands noms de l’industrie énergétique, tel qu’EDF, mais aussi d’autres opérateurs qui travaillent en particulier dans le domaine des énergies renouvelables.

Les propositions varient d’un prestataire à l’autre mais également en fonction de la taille de l’infrastructure, du budget à disposition, de l’ampleur du projet…

De manière générale, l’idéal est de :

  • faire un tour d’horizon des différentes entreprises,
  • s’adresser à plusieurs d’entre elles pour obtenir des devis,
  • vérifier qu’elles respectent bien les démarches relatives à l’urbanisme et à l’environnement notamment,
  • faire son choix en fonction de ses besoins et capacités.

Attention aux arnaques

C’est l’entreprise spécialisée dans l’énergie solaire qui va souvent vous guider dans vos choix pour la réalisation de votre projet.

Une étude d’éligibilité sera le préambule de toute conversation : méfiez-vous des entreprises douteuses, trop pressées de vous faire signer un accord factice ! Même lorsque l’entreprise semble fiable, il faut savoir qu’il existe malheureusement des faussaires très convaincants, qui savent se faire passer pour des spécialistes voire des entités publiques.

Un indice qui peut vous aider à repérer ce type d’arnaques est le fait qu’elles clament souvent pouvoir vous proposer une solution entièrement gratuite grâce aux aides de l’Etat et des collectivités locales.

De tels dispositifs n’existent pas : les aides peuvent grandement minimiser les coûts mais jamais les supprimer complètement !

Au terme du bail

Une fois l’acquisition réalisée, vous vous demandez peut-être quelle sera la situation à l’issue du contrat. Au terme du bail, comme nous l’avons évoqué plus haut, le propriétaire du terrain récupère l’immeuble construit par le locataire, et il peut l’utiliser comme bon lui semble.

Selon les dispositions prévues au contrat, les panneaux solaires seront laissés en tant qu’accessoire du bâtiment ou récupérés par le prestataire ; ceci étant dit, les panneaux solaires ayant une durée de vie limitée à 30 ans maximum, il n’est pas forcément intéressant de les conserver, d’autant qu’ils nécessitent un recyclage particulier auprès d’entreprises agréées par l’Etat.

Une fois le prestataire choisi, il est crucial d’avoir une vision réaliste et complète des coûts à prévoir dans le cadre d’un projet d’acquisition de bâtiment photovoltaïque clé en main. 

Quels sont les prix et coûts à prévoir pour un bâtiment solaire clé en main ?

Il est délicat de donner ici un chiffre précis : le coût va varier, en fonction du projet, du prestataire, de la surface, de l’entreprise sélectionnée…

Toutefois, en règle générale, l’Agence française de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) estime que le coût d’installation d’un bâtiment photovoltaïque est compris entre 3 000 et 4 500 euros par kilowatt d’électricité produite.

Comme la plupart des installations domestiques produisent environ 3k/W d’électricité, cela signifie que le coût des panneaux eux-mêmes est de 9 000 à 13 000 €. Pour une puissance de 6 k/W, il faut compter entre 16 000 et 19 000 €.

À cela s’ajoutent les frais de raccordement au réseau, qui peuvent atteindre 1 500 €. À cela s’ajoutent des frais de fonctionnement annuels d’environ 75 €. Il est probable aussi que votre prime d’assurance habitation annuelle augmente.

L’onduleur du panneau solaire devra également être remplacé tous les 10 ans environ, pour un coût d’environ 1 500 €.

Coûts des bâtiments photovoltaïques clé en main

Pour les bâtiments photovoltaïques clé en main à destination des professionnels, l’on peut citer une fourchette de prix, en fonction de la puissance installée :

Puissance installéePrix
30 kWcentre 80 000 et 100 000 €
75 kWcentre 180 000 et 200 000 €
100 kWcentre 230 000 et 250 000€

Les coûts sont à mettre en parallèle avec le rendement d’un bâtiment ou d’un hangar photovoltaïque clé en main.

En effet, si vous vendez la totalité de l’électricité que vous produisez, alors pour une installation d’une puissance de 3kWc le prix est de 17,90 centimes par k/Wh, tandis qu’il est de 15,20 centimes par k/Wh pour une installation de 3kWc à 9kWc. Ces tarifs sont revus chaque trimestre, normalement à la baisse. Néanmoins, si vous concluez un contrat avec EDF, ils ont l’obligation d’acheter au prix fixé dans le contrat pendant 20 ans, qui est lié à l’inflation. (EDF Obligation d’Achat).

Vendre le surplus

Si vous choisissez de consommer toute l’électricité que vous produisez et que vous ne vendez que le surplus à EDF, le prix de rachat actuel pour une installation entre 3kWc et 9kWc est de 10 centimes par k/Wh.

En outre, pour ceux qui ne vendent que le surplus, une prime annuelle d’investissement est payable. Le niveau de la prime dépend de la puissance de l’installation, mais pour une installation produisant 3kWp, elle est de 380 €, soit un total de 1 140 € payés sur une période de 5 ans (228 € par an). La prime est de 280 € (1 680 € au total) pour une installation produisant de 3kWp à 9kWp.

En résumé, pour une installation photovoltaïque de 3 kWc dont vous vendez le surplus à EDF, vous recevez 1 140 € (soit 380 € x 3) et 10 cents/kWh pour le surplus d’électricité vendu à EDF.

Les aides

Il existe également quelques conseils locaux qui offrent une aide supplémentaire, mais ils sont peu nombreux. Il existe également des subventions pour les économies d’énergie (mais pas pour les panneaux solaires photovoltaïques) dans le cadre du régime de subventions pour l’amélioration de l’habitat  » MaPrimeRénov  » géré par l’Anah, l’agence de rénovation du logement, mais elles sont soumises à des conditions de ressources.

Ceci dit, attention aux arnaques aux panneaux solaires et aux fausses promesses !

Les bâtiments photovoltaïques clé en main peuvent-ils s’autofinancer ?

Caractéristiques de l'autofinancement d'un bâtiment photovoltaïque
Caractéristiques de l’autofinancement d’un bâtiment photovoltaïque

‍Tout d’abord, il convient de noter que tout le monde peut se rapprocher d’une entreprise spécialisée dans la réalisation de bâtiment photovoltaïque clé en main !

Cela n’est pas réservé à une élite ni à une catégorie privilégiée de personnes, qui seraient connaisseuses des énergies renouvelables.

L’on retrouve souvent parmi les acquéreurs de ce type de structure les agriculteurs, car ils disposent de la surface nécessaire pour ces projets fréquemment de grande envergure.

Dès lors que vous réunissez un certain nombre de critères, peu importe votre catégorie socio-professionnelle, vous pouvez vous lancer vous aussi dans l’acquisition d’un hangar ou bâtiment équipé de panneaux solaires.

Check list

Nous vous conseillons de suivre notre check list pour vous assurer que ce type de projet est réalisable pour vous.

Premier point, demandez-vous quelle est la surface dont je dispose ? Plus elle sera vaste, plus votre projet sera rentable. Il conviendra de vous assurer que vous disposez de suffisamment de surface pour parvenir à l’objectif escompté : l’autofinancement du bâtiment et la génération de revenus passivement.

Second élément d’interrogation, disposez-vous d’un budget suffisant ? Pouvez-vous lever des fonds ? De cette question va découler des options différentes. Si vous ne disposez pas d’un budget particulièrement important, cela ne signifie pas que le photovoltaïque vous est inaccessible, bien au contraire. Les bâtiments clé en main sont particulièrement intéressants financièrement et deviendront rapidement rentables. ‍

L’on parle ici d’autofinancement ; il faut comprendre par là que la somme investie initialement dans le projet sera rapidement récupérée grâce aux rendements réalisés par la production d’énergie.

Il faut donc entendre ici “haut retour sur investissement” quand l’on évoque l’autofinancement. Les projets de bâtiments photovoltaïques, même clé en main, ne sont pas gratuits, ils représentent un coût, mais qui est finalement éclipsé par les bénéfices réalisés.

Niveau de rendement

Le niveau de rendement va dépendre en majorité du choix de consommation de l’énergie produite :

Si vous optez pour ce que l’on appelle l’autoconsommation

(autrement dit, le fait d’utiliser l’électricité générée par le bâtiment photovoltaïque clé en main pour ses propres besoins), vous allez de manière très pragmatique minimiser votre facture EDF (ou autre fournisseur d’électricité) et ainsi réaliser des économies.

Cette option ne se traduit donc pas par l’émission d’une somme d’argent palpable mais a l’avantage de constituer une économie conséquente dans vos dépenses quotidiennes, d’autant que le prix de l’énergie ne connait pas une tendance à la baisse sur le long terme.

Vous pouvez même, selon votre installation, couvrir l’intégralité de vos besoins en électricité avec un bâtiment photovoltaïque clé en main, ce qui est une solution idéale ! Mais dans ce cas, qu’advient-il du reliquat ? Dans l’hypothèse où un surplus d’énergie serait produit, il pourrait être vendu et donc constituer un profit net.

Autres avantages de l’autoconsommation

Petit aparté concernant l’autoconsommation, elle est particulièrement recommandable pour d’autres raisons : elle permet en effet de bénéficier d‘aides gouvernementales, au titre de la transition durable vers des énergies plus propres. De telles aides peuvent donner un bon coup de pouce et impacter le coût d’un projet d’installation de bâtiment photovoltaïque de manière non-négligeable.

Cette aide consiste en une prime, appelée “prime à l’autoconsommation”. Elle octroie un avantage à ceux qui optent pour de l‘électricité issue d’un moyen de production propre et renouvelable. A cet égard, elle va être variable, en fonction de la puissance des panneaux solaires :

  • Entre 9 kWc et 36 kWc, la prime s’élève à 170 € par kWc,
  • Entre 36 kWc et 100 kWc, la prime est fixée à 80 € par kWc.

À noter que les différents dispositifs d’aides ne peuvent pas être cumulés : la règlementation a en effet limité les primes que l’on pouvait toucher au titre de la transition énergétique. Il faut donc noter que l’idéal est donc, en termes de rentabilité, de revendre son surplus d’énergie, plutôt que de s’en prévaloir pour le rachat. Ce dernier n’est en effet plus cumulable avec les aides financières depuis 2021.

Si vous optez pour une installation photovoltaïque en vente totale

cela signifie que vous décidez de vendre la totalité de votre production d’énergie, à un fournisseur d’énergie ; le seul inconvénient de cette option est le caractère aléatoire des tarifs pratiqués par les fournisseurs pour le rachat d’électricité. En réalité, c’est l’Etat qui décide des tarifs, mais ils sont révisés tous les trois mois, ce qui les rend difficiles à évoquer de manière certaine. A titre indicatif, les tarifs observés en moyenne sont les suivants :

La puissance               € / kWh
≤ 3 kWc0,1789 €
≤ 9 kWc0,1521 €
≤ 36 kWc0,1089 €
≤ 100 kWc0,0947 €
Tarif des prix à la revente du kWc

Ces solutions peuvent être inadaptées à votre situation. Si cela est le cas, pour que votre projet se réalise en autofinancement, vous pouvez envisager de faire appel à un tiers, qui investira ses deniers dans la construction et l’exploitation du bâtiment photovoltaïque. La conclusion d’un bail emphytéotique vous permettra de récupérer sans frais la structure et ses accessoires le cas échéant ; toutefois, l’’inconvénient avec cette solution est qu’il n’est pas possible de profiter de l’énergie fournie durant la durée du bail.

Problématique du temps d’amortissement

Il est certain qu’il faudra plusieurs années pour parvenir à amortir un investissement conséquent. Mais, le nombre d’années va évidemment dépendre des caractéristiques de chaque projet. Ainsi, selon la surface, le choix des panneaux, leur entretien, les tarifs de rachat fixés… la durée d’amortissement peut aisément varier de plusieurs années.

L’on parle souvent de sept à dix ans de délai pour parvenir à son objectif d’amortissement. Concrètement, tout dépend de la rentabilité de votre installation ; mais ce qu’il faut garder en tête, c’est l’impact bénéfique à long terme, autant en termes financiers, que pour l’image de marque d’une entreprise par exemple.

En conclusion, les bâtiments photovoltaïques clé en main constituent d’excellents investissements, rentables et faciles d’installation. Nous espérons que ce guide vous a éclairé sur les éléments fondamentaux à connaitre en la matière ; si vous vous intéressez aux bâtiments photovoltaïques, n’hésitez pas à nous poser toutes vos questions sur le sujet, et à consulter les autres articles de notre site https://www.nouvelr-energie.com/ !

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply