Salle de bain PMR : le guide complet

Envoi
Salle de bain PMR : le guide complet
Salle de bain PMR : le guide complet
Envoi
User Review
5 (1 vote)

La salle de bains est la pièce la plus importante de la maison. C’est là que nous nous brossons les dents, que nous nous habillons et que nous faisons le ménage, mais lorsqu’il s’agit de concevoir une salle de bains pour les personnes à mobilité réduite, il faut tenir compte de nombreux éléments avant de pouvoir créer un espace accessible.

Dans ce guide, nous allons tout couvrir, depuis la meilleure façon de choisir les portes pour handicapé et la disposition de la pièce jusqu’à la garantie que chaque personne handicapée peut s’occuper d’elle-même sans aucune aide !

Les normes d’accessibilité des PMR en France

Les normes d’accessibilité pour les personnes handicapées en France sont définies dans la « loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ».

Cette loi stipule que tous les bâtiments publics en France doivent être accessibles aux personnes handicapées. Elle oblige les entreprises privées à procéder à des aménagements raisonnables pour que leurs clients handicapés puissent accéder à tous les services et installations.

De nombreux aspects de la conception de la salle de bains peuvent être adaptés pour la rendre plus accessible aux personnes à mobilité réduite. Dans cet article, nous allons examiner certains des aspects les plus importants !

Comment concevoir une salle de bains pour une personne handicapée ou âgée ?

L’aménagement de tout espace de vie doit non seulement tenir compte des paramètres esthétiques d’une pièce, mais aussi réfléchir soigneusement à la fonctionnalité de la pièce pour la personne concernée. Et lorsqu’il s’agit de résidents handicapés, il est nécessaire d’équiper la maison non seulement intelligemment, mais aussi scientifiquement.

Il faut savoir comment équiper correctement des toilettes et une salle de bains pour les personnes handicapées, les personnes atteintes de maladies graves et les personnes âgées.

La salle de bain est l’un des endroits les plus dangereux dans un appartement. Et pour les personnes handicapées, se rendre à la salle de bain ou aux toilettes devient un défi. La salle de bain doit donc être soigneusement pensée.

De nombreuses salles de bains et toilettes, prétendument adaptées aux personnes handicapées, sont en fait non seulement inconfortables, mais aussi dangereuses.

Les règles de base pour aménager une salle de bains accessible aux fauteuils roulants

  • La salle de bains elle-même doit être spacieuse. Il faut qu’il y ait suffisamment d’espace entre le lavabo et les toilettes pour garer le fauteuil roulant. Par conséquent, dans les appartements standard où les toilettes et la salle de bains sont séparées, elles devront être combinées.
  • Près des toilettes, il doit y avoir deux rampes. L’une fixe, droite et rigide, l’autre articulée au mur, du côté où l’on peut « garer » le fauteuil roulant. La main courante articulée doit être fixée non pas au sol, mais à un mur pour ne pas gêner l’approche d’un fauteuil roulant.
  • Le porte-serviettes doit être aussi accessible que possible.
  • Toutes les étagères, crochets, porte-serviettes, douches et robinets doivent être placés en bas (dans une zone d’assise).
  • L’évier ne doit pas avoir de pied.
  • Au lieu d’une baignoire, il doit y avoir une douche avec un siphon de sol sans seuil.
  • La douche à main doit être située près des toilettes et doit descendre jusqu’au lavabo. Cela afin que vous puissiez vous laver la tête.
  • La douche doit être équipée d’un lavabo, avec des sièges à chasse d’eau, sinon l’eau s’écoulera sur le siège et une personne pourrait glisser, tomber et se blesser.

Les défauts à éviter d’une installation sanitaire pour une personne handicapée

Il existe des erreurs à ne pas commettre lors d’une installation sanitaire pour une personne handicapée. Voici des exemples de cas :

  • L’accès à la douche est limité par une bordure décorative, qui empêche la poussette de rouler jusqu’au siège.
  • La main courante à côté des WC n’est pas articulée. Ce qui signifie que l’on ne peut pas s’y approcher ou atteindre le bouton de la chasse d’eau.
  • Le porte-serviettes est suspendu si haut qu’il est difficile pour une personne normale de l’atteindre.

Tous ces paramètres ne sont pas une lubie ou un caprice. C’est une nécessité de base et une garantie de confort. Les personnes en fauteuil roulant ou qui ont partiellement perdu leur mobilité à la suite d’une maladie ou d’une blessure n’ont pas la souplesse ou la rapidité de réaction nécessaires. Ils ont besoin d’un espace de manœuvre suffisant et d’aides sûres et confortables, qui leur permettent d’effectuer des actes d’hygiène de manière autonome ou facilitent la tâche d’un soignant.

Que faut-il faire pour éviter ces erreurs ?

Le rebord d’une baignoire est un obstacle très sérieux pour une personne handicapée. Aussi, lorsqu’on équipe une salle de bains, il vaut mieux abandonner la baignoire et la remplacer par une douche. Le bac à douche doit être très large pour pouvoir accueillir une chaise de bain spéciale. Parfois, le siège est monté directement sur le mur. Idéalement, il ne devrait y avoir aucune marche entre le sol et le bac à douche. Malheureusement, ce n’est pas possible dans tous les immeubles.

Il faut donc soit abaisser les tuyaux d’évacuation à l’entrée de l’appartement, soit surélever le sol de la salle de bains.

Il est préférable que le plateau soit en acrylique et que les parois soient en PVC. « Ces matériaux ont une faible conductivité thermique. Donc, une personne qui s’appuie sur les murs, qui marche sur le plateau, ne sentira pas le froid soudain. C’est important car la baisse de température peut provoquer des vertiges, une perte de conscience, et donc une probable chute qu’on aimerait éviter !

Les normes d’une porte pour handicapé : tout savoir

Les normes d'une porte PMR
Les normes d’une porte PMR

Saviez-vous que les normes relatives à la largeur des portes et aux ouvertures pour les personnes handicapées sont réglementées par la loi ? Si vous envisagez de construire ou de rénover un immeuble en copropriété, il est important de tenir compte de ces exigences. 

Il est important d’aborder les différentes normes à respecter pour assurer l’accessibilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite.

Nous vous donnerons également des conseils sur la façon de vous mettre en conformité !

L’espace de manœuvre de porte

L’espace de manœuvre de porte pour un fauteuil roulant doit permettre un passage libre d’au moins 80 cm. La porte elle-même doit avoir une largeur d’au moins 80 cm, avec un espace d’ouverture d’au moins 24 cm. La poignée de la porte doit également être accessible depuis un fauteuil roulant. Ce qui signifie généralement qu’elle est placée entre 64 et 76 cm du sol.

Aménagement de la pièce : créer un espace fonctionnel et confortable

Lors de l’aménagement d’une salle de bains pour les personnes à mobilité réduite, il est important de créer un espace à la fois fonctionnel et confortable. Voici quelques conseils sur la façon d’y parvenir :

  • Placez les toilettes et le lavabo aussi près que possible les uns des autres. Cela permettra aux personnes à mobilité réduite de se déplacer plus facilement dans la salle de bains.
  • Veillez à ce qu’il y ait suffisamment de place pour manœuvrer et l’évier. Cela peut signifier qu’il faut laisser quelques centimètres d’espace supplémentaire entre ces appareils et le mur.
  • Si possible, choisissez une disposition qui n’oblige pas les gens à traverser la douche ou la baignoire pour se rendre aux toilettes.
  • Installez des barres d’appui à côté des toilettes et du lavabo pour plus de stabilité.
  • Choisissez une chaise confortable pour les personnes handicapées pour s’y asseoir pendant de longues périodes.
  • Si possible, choisissez une douche avec un siège et un pulvérisateur à main.
  • Placez un tapis antidérapant dans la douche et sur le sol de la salle de bains.

La largeur d’une porte pour handicapé

Comme indiqué précédemment, la largeur minimale d’une porte accessible est réglementée par la loi. Toutefois, cela ne s’applique qu’aux portes qui donnent sur l’extérieur.

Si vous envisagez de construire une salle de cinéma, par exemple, la porte doit pouvoir accueillir au moins 100 personnes. Pour ce faire, la porte doit avoir un passage libre de 0,77 mètre et être au moins 1.40 mètres de large. Cela pour permettre aux personnes handicapées d’y entrer sans problème.

En ce qui concerne les portes automatiques, il faut tenir compte de quelques exigences supplémentaires. Tout d’abord, la zone d’activation doit être d’au moins 0,80 mètre carré et ne pas se trouver à plus de deux mètres du sol. En outre, la porte doit s’ouvrir dans les trois secondes suivant son activation.

Les poignées et serrures pour porte PMR

Lorsqu’il s’agit de portes pour handicapés, il y a quelques caractéristiques clés à prendre en compte pour qu’elles soient accessibles. L’une d’entre elles est la position et la nature de la poignée de porte et de la serrure.

Nous allons examiner la norme relative aux portes pour handicapés. Nous discuterons aussi de certains des détails importants liés aux poignées et aux serrures. La norme relative aux portes pour handicapés comporte divers détails à ce sujet.

La poignée doit être située à au moins 40 cm de l’angle intérieur du mur (ou de tout obstacle). La serrure doit être située à au moins 30 cm de l’angle intérieur du mur (ou de tout obstacle).

L’effort à fournir pour actionner la poignée doit être inférieur à kg. La poignée doit également être facile à actionner (en appuyant de haut en bas).

Si la porte est équipée d’une clé, celle-ci doit être placée dans un endroit accessible qui ne nécessite pas une force ou une dextérité excessive pour l’atteindre. En outre, une signalisation claire doit indiquer qu’une clé est nécessaire pour entrer.

Choisir le bon agencement

Une salle de bains de plain-pied est la meilleure option pour les personnes à mobilité réduite. Elle leur évite de monter et descendre des escaliers. Si cela n’est pas possible, veillez à installer une douche sans rebord pour que les personnes puissent entrer et sortir facilement sans avoir à franchir un seuil élevé.

Si vous avez l’espace nécessaire, envisagez d’installer un coin toilette et un lavabo séparé. La personne en fauteuil roulant pourrait ainsi se déplacer plus librement. Si cela n’est pas possible, veillez à ce que les toilettes et le lavabo soient facilement accessibles l’un à l’autre.

Choisir les bonnes portes

Lorsque vous choisissez des portes pour handicapés pour votre salle de bains, il est important de sélectionner un style qui soit à la fois facile à ouvrir et confortable à utiliser. Recherchez des portes dotées d’une poignée à levier qui sont beaucoup plus faciles à utiliser que les poignées de porte traditionnelles.

Si vous avez l’espace nécessaire, optez pour une porte coulissante plutôt que pour une porte à charnières, car elle prend moins de place et est plus facile à manœuvrer.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR

Choisir les bons matériaux

Il existe de nombreux matériaux différents qui peuvent être utilisés dans les salles de bains accessibles aux fauteuils roulants. Par exemple, des carreaux tactiles peuvent être installés sur le sol pour aider à guider les personnes malvoyantes. Les surfaces antidérapantes sont également essentielles, tout comme un espace de comptoir suffisant pour ceux qui doivent utiliser un déambulateur ou des béquilles.

Pensez à utiliser des matériaux durables qui peuvent résister à un usage fréquent, comme l’acier inoxydable ou les comptoirs à surface solide.

Les points clés à respecter : Choisir les bons accessoires

Lorsqu’il s’agit de choisir des accessoires pour une salle de bains accessible aux fauteuils roulants, il y a de nombreux éléments à prendre en compte.

Par exemple, vous aurez besoin d’un rehausseur de siège de toilette pour ceux qui ont des difficultés à atteindre les toilettes, et d’une douchette à main pour ceux qui ne peuvent pas rester debout pendant de longues périodes. Vous pouvez également envisager d’installer une barre de soutien à côté du lavabo ou des toilettes pour plus de stabilité.

Créer une salle de bains accessible peut être un défi, mais avec ces conseils en tête, vous êtes sûr de créer un espace que tout le monde peut apprécier !

N’oubliez pas d’adapter ces conseils à vos besoins spécifiques et consultez un professionnel si vous n’êtes pas sûr de la meilleure façon de créer une salle de bains accessible.

Porte PMR : quels bâtiments sont concernés ?

La porte PMR est l’une des lois les plus importantes en matière d’accès aux bâtiments. Selon cette réglementation, tous les bâtiments publics doivent avoir une entrée accessible aux fauteuils roulants.

Nous examinerons dans cette section quelles structures sont concernées par la porte PMR et comment vous pouvez mettre votre établissement en conformité.

Quels sont les bâtiments concernés ?

Tous les bâtiments publics de la France doivent disposer d’une entrée accessible aux fauteuils roulants. Cela inclut :

  • Les bâtiments gouvernementaux
  • Les bureaux du conseil municipal
  • Écoles
  • Hôpitaux
  • Les lieux de culte

Les établissements recevant du public

Les établissements recevant du public doivent également avoir des entrées accessibles. Cela comprend :

  • Les restaurants
  • Musées
  • Hôtels
  • Les magasins de détail

Il est important de noter que les résidences privées ne sont pas tenues de se conformer à la porte PMR, à l’exception des bâtiments utilisés à des fins publiques (comme le cabinet d’un médecin ouvert à la population)

Les bâtiments d’habitation collectifs

Les bâtiments d’habitation collectifs sont également exemptés de la loi, à condition qu’au moins un logement soit accessible aux personnes handicapées

Comment puis-je mettre mon bâtiment en conformité ?

Si votre bâtiment n’a pas d’entrée accessible aux fauteuils roulants, vous pouvez le mettre en conformité de plusieurs manières

  • Installez une rampe ou un ascenseur
  • Vous pouvez élargir la porte chemins
  • Vous pouvez créer une entrée accessible aux fauteuils roulants en empruntant une autre voie, comme une allée ou une cour

Il est important de consulter un professionnel pour déterminer la meilleure façon de rendre votre bâtiment accessible.

Certaines maisons individuelles

Certaines maisons individuelles peuvent être exemptées de la loi, mais il est tout de même important de rendre tous les espaces publics de la maison accessibles. Cela peut se faire en installant une rampe ou en élargissant les portes.

Là encore, il est préférable de consulter un professionnel pour déterminer la meilleure façon de rendre votre maison conforme à la porte PMR.

Les avantages de faire appel à un professionnel qualifié

Faire appel à un professionnel qualifié pour aider à la conformité des portes PMR peut présenter plusieurs avantages, notamment :

  • Les professionnels seront au courant de toutes les dernières réglementations
  • Ils ont de l’expérience dans la conception et l’installation d’entrées accessibles
  • Ils peuvent vous aider à économiser du temps et de l’argent

Il est important de travailler avec un professionnel qui connaît bien la porte PMR, car il sera en mesure de vous aider à vous y retrouver dans les lois complexes et de veiller à ce que votre bâtiment soit conforme.

Prix d’une porte PMR : Combien cela va-t-il vous coûter ?

Prix d'une porte PMR
Prix d’une porte PMR

En ce qui concerne les portes PMR, il n’existe pas de réponse unique à la question de savoir combien elles vous coûteront. En effet, le prix d’une porte accessible aux handicapés dépend de plusieurs facteurs, tels que le type de porte et la largeur.

Nous allons examiner de plus près ce qui entre dans la tarification d’une porte PMR et fournir une estimation pour différents types de portes. N’oubliez pas que ces prix ne sont que des estimations et qu’il convient d’obtenir des devis spécifiques avant de prendre toute décision.

Type de porte

Le type de porte que vous choisissez aura un impact important sur le prix. Par exemple, une porte en bois sera moins chère qu’une porte en aluminium.

Voici quelques estimations pour différents types de portes :

  • Bois : entre 200 et 3000 € TTC
  • PVC : entre 300 et 2000 € TTC
  • Acier : entre 400 et 5000 € TTC
  • Aluminium : entre 800 et 2500 € TTC
  • Verre composite : entre 1000 et 1500 € TTC

Porte à ouverture automatique

Si vous souhaitez que votre porte PMR s’ouvre automatiquement, vous pouvez vous attendre à payer un supplément de 1000 € TTC. Les portes automatiques sont une excellente option pour ceux qui ont des difficultés à utiliser une poignée de porte traditionnelle.

Porte coulissante automatique

Une porte coulissante automatique vous coûtera environ 4000 € TTC. Ce type de porte est idéal pour les grandes ouvertures et peut permettre aux personnes à mobilité réduite d’entrer en douceur et sans effort.

Les coûts sont déterminés par le type de porte que vous choisissez ainsi que par sa largeur. Lorsque vous obtenez un devis d’un entrepreneur, veillez à lui demander s’il y a des coûts supplémentaires, comme l’installation et la TVA. Avec un peu de recherche, vous devriez pouvoir trouver une porte PMR qui correspond à vos besoins et à votre budget.

Enfin n’oubliez pas de que des aides existent pour vos travaux de rénovation.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR

Marie A

Militante pour la transition écologoique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply