Quels travaux peut-on déduire des impôts en 2021 ?

Quels travaux peut-on déduire des impôts en 2021 ?

Malgré la disparition du CITE en 2021 au profit de Ma Prime Rénov, plusieurs alternatives demeurent envisageables pour déduire les montants de travaux des charges fiscales.

Ces travaux peuvent concerner les résidences principales des propriétaires aussi bien que les logements locatifs. Quels sont ces travaux déductibles des impôts en 2021

Les aménagements pour les personnes handicapées et âgées

Quels travaux peut-on déduire des impôts en 2021 ?

Les aménagements destinés à faciliter le quotidien des personnes handicapées ou des personnes âgées permettent de bénéficier d’une déduction fiscale à hauteur de 25 % du montant total des travaux.

Pour accéder à cet avantage, le demandeur doit réaliser les travaux dans son logement principal. Les aménagements incluent, entre autres, les élargissements de portes, l’installation de rampes, l’aménagement de la salle d’eau, ou encore l’installation d’élévateurs et de barres de maintien. 

La restauration des immeubles anciens

Grâce au dispositif Malraux, les propriétaires d’immeubles anciens peuvent bénéficier d’un avantage fiscal pour les travaux de restauration. Cet avantage, converti en réduction fiscale peut aller jusqu’à 30 % du montant des travaux, dans la limite de 400 000 € de travaux sur 4 ans.

Le montant maximal de la réduction d’impôt est de ce fait de 120 000 € sur 4 ans pour les immeubles situés en zones protégées.

Lorsque le bien immobilier se situe dans une zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager (ZPPAUP), la réduction fiscale est de 22 % du montant des travaux, soit un maximum de 80 000 € sur 4 années. 

Le plan de prévention des risques technologiques

Les propriétaires occupants des logements à proximité des zones industriels à risques peuvent bénéficier d’une aide sous forme de crédit d’impôt.

Cet avantage fiscal est octroyé à titre d’accompagnement dans la réalisation des travaux indiqués dans le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT). La déduction fiscale peut aller jusqu’à 40 % du montant total des travaux du PPRT avec un plafonnement à 20 000 €.

Il faut préciser que les locataires et les occupants à titre gratuit ne peuvent pas bénéficier de cette réduction fiscale. 

Les travaux sur un logement locatif

Les travaux réalisés par le propriétaire bailleur dans un logement locatif donnent aussi lieu à un avantage fiscal. Il peut s’agir de travaux d’entretien, de réparation ou d’amélioration du logement, ou encore pour en favoriser la performance énergétique, notamment avec les aides de l’ANAH

Ces travaux impliquent en effet un déficit foncier, lorsque le montant des dépenses excède les revenus locatifs perçus. Ce déficit pourra alors être déduit du revenu imposable, avec un plafonnement à 10 700 €.

Marie A

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *