Quel chauffage sera interdit en 2022 ?

Quel type de chauffage sera interdit en 2022 ?
Quel type de chauffage sera interdit en 2022 ?

La question du chauffage est devenue un sujet épineux ces derniers temps. Alors même qu’environ 11 millions de foyers dépendent du réseau GRDF pour leur chauffage, l’état parle d’une possible interdiction des chaudières au gaz. Or, tous les moyens de chauffage fonctionnant sur la base d’énergies non renouvelables (fioul et charbon) sont également visés. Si vous utilisez l’un de ces systèmes, la question de leur interdiction vous préoccupe sans doute.

Quel chauffage sera interdit en 2022 ?

À compter du premier juillet 2022, l’installation de chaudières au fioul et au charbon sera interdite pour les nouveaux logements. Ceux possédant déjà de tels systèmes de chauffage pourront continuer de les utiliser, de les entretenir et de les réparer. Quant aux chaudières à gaz, leur utilisation en tant que source de chauffage exclusif sera également interdite à compter de cette date (toujours pour les nouvelles habitations).

Si votre logement fonctionne sur la base de ces chaudières, ces réglementations n’auront donc que peu d’impact pour vous.

Le chauffage au fioul interdit dès juillet 2022 ? 

En accord avec la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020), les systèmes de chauffage qui seront installés dans les bâtiments neufs comme anciens (pour habitation ou pour usage professionnel) ne devront pas dépasser la valeur seuil 250 g de CO2 par kW. Cela concerne donc l’ensemble des chaudières au fioul et au charbon existantes sur le marché. En d’autres termes, les chaudières au fioul et au charbon seront interdites en 2022.

Toutefois, pour les chaudières déjà installées, le remplacement n’est pas obligatoire (seulement encouragé). Ces appareils pourront continuer de fonctionner et d’être entretenus. 

Est-il vrai que le chauffage au gaz sera interdit en 2022 ? 

L’installation d’une chaudière à gaz comme seul et unique moyen de chauffage sera bien interdite à compter du 1er juillet 2022. Cela concerne également les chaudières à Très Haute Performance Energétique (THPE). Les logements anciens fonctionnant au gaz ne sont pas concernés par cette mesure. Cela touche uniquement les nouveaux logements ou ceux devant remplacer une chaudière en panne.

Quel chauffage pour remplacer le gaz ?

Comme mode de chauffage, vous pouvez choisir une chaudière biomasse, une pompe à chaleur (PAC), le chauffage électrique ou la géothermie sont autant d’alternatives au gaz. Toutefois, l’installation d’une chaudière au gaz n’est pas interdite à condition qu’elle ne soit pas la seule et unique source de chauffage du bâtiment.

On vous donne ici quelques astuces sur les modes de chauffage les moins chers du moment.

Quel est le chauffage qui consomme le moins ?

Le poêle est considéré comme la source de chauffage la plus économique. Le poêle à bois est même un peu plus économique que son équivalent à granule. Ce mode de chauffage écologique permet de faire des économies d’énergie substantielles, mais il nécessite un espace dédié au stockage des bûches.

Quelles sont les aides financières pour le remplacement d’une chaudière ?

Le remplacement d’une chaudière au fioul s’accompagne d’aides pouvant aller jusqu’à 11 000 €. Il existe de nombreuses primes et subventions, parfois cumulables, pour aider les ménages dans leur transition énergétique. C’est le cas de :

  • MaPrimeRénov’, 
  • La prime Coup de Pouce, 
  • L’éco Prêt à Taux Zéro (écoPTZ), 
  • Des subventions locales,
  • La TVA réduite à 5,5%, 
  • Des primes CCE 
  • et du chèque Energie.

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply