Pourquoi le gaz sera interdit en 2022 ?

Chauffage au gaz
Chauffage au gaz

Il existe plusieurs moyens de chauffage pour son habitation, certains seront interdits à partir de cette année. En effet, depuis le début janvier 2022, la pose de chaudière qui fonctionne grâce au gaz sera interdite dans les habitations neuves. La Réglementation Environnementale RE 2020 incite à la réduction de l’empreinte carbone. Il incite également recourir aux énergies renouvelables qui sont plus respectueuses dans l’environnement. 

Pourquoi le gaz sera interdit en 2022 ?

Le gaz est une source importante d’émissions de carbone et a un effet néfaste sur l’environnement. Son élimination progressive est donc considérée comme une étape essentielle dans la lutte contre le changement climatique.

Dans cet article, découvrez pourquoi le gaz sera interdit à partir de 2022.

La raison de l’interdiction des chauffages à gaz en 2022

La RE a déjà supprimé les chaudières qui utilisent le fiou. Aujourd’hui, le principal objectif de cette organisation est de mettre fin aux chaudières à gaz. En effet, le but de la Réglementation Environnementale est d’éliminer complètement les différentes énergies fossiles (charbon, gaz, et fioul) des habitations.

Ces énergies ont un impact carbone assez important. Cela contribue à augmenter les émissions de gaz à effet de serre aux lourdes conséquences sur l’environnement.

Voilà pourquoi le fait d’installer des chaudières à gaz dans les habitations neuves est interdit depuis le premier janvier 2022. C’est-à-dire que tous les permis de construire qui ont été déposés à compter de cette date n’ont pas le droit d’installer ce dispositif de chauffage. Cette interdiction concerne tous les modèles de chaudières et moyens de chauffage qui utilisent le gaz. Même les chaudières à condensation réputée pour être performante, celle-ci est très polluante selon les normes de la RE.

La RE souhaite encourager davantage à installer des méthodes de chauffages qui respectent davantage l’environnement et qui n’émettent pas de gaz à effet de serre.

Faut-il s’attendre à une interdiction dans les logements anciens ?

Si vous possédez déjà une chaudière à gaz dans votre logement, sachez que la réglementation n’indique rien concernant l’utilisation du gaz pour une maison ancienne pour le moment.

Cependant, il faut savoir que lorsque la RE a interdit l’utilisation du chauffage au fioul dans le neuf, celui-ci a également été interdit en rénovation. C’est-à-dire que les personnes n’ont pas le droit de remplacer une vieille chaudière par une nouvelle fonctionnant au fioul. Même si pour le moment, rien n’a été annoncé, il n’est pas impossible que ce soit le cas pour la chaudière à gaz.

Pour le moment, on peut dire que les anciennes habitations ne sont pas concernées par cette mesure. Vous pouvez alors réparer votre ancienne chaudière à gaz ou la remplacer par une nouvelle.

Quelles alternatives pour une chaudière à gaz ?

Si vous êtes concerné par cette interdiction, sachez qu’il existe plusieurs alternatives plus respectueuses de l’environnement.

Tout d’abord, vous pouvez opter pour une pompe à chaleur. Il est recommandé d’opter pour un modèle air-eau qui est plus économique et respectueux de l’environnement.

Vous pouvez également opter pour une chaudière biomasse. Celle-ci fonctionne grâce au bois. Il s’agit de l’alternative la moins coûteuse sur le marché, mais son rendement peut ne pas vous convenir.

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply