Climatisation solaire – le guide complet

Envoi
Tout comprendre sur la climatisation solaire
Tout comprendre sur la climatisation solaire

On observe ces dernières années, une augmentation importante des ventes de climatiseur, du fait des étés toujours plus chauds que nous connaissons avec le changement climatique. Mais ces appareils ne représentent qu’une solution de courte durée et contribuent en réalité à aggraver le problème de fond, car ils créent une pollution supplémentaire, néfaste pour l’environnement. En outre, ils consomment beaucoup d’énergie et sont coûteux en fonctionnement.

Devant ce constat, des ingénieurs ont mis au point des climatiseurs qui fonctionnent à partir d’énergie solaire. Cela peut paraître paradoxal, mais il est désormais possible de produire du froid à partir du soleil ! Il existe plusieurs types d’installations avec des modes de fonctionnement variés.

Dans cet article, nous vous proposons un point complet sur la climatisation solaire : les technologies existantes, les avantages et les inconvénients de chacune, les tarifs, les aides possibles et les éléments à prendre en compte avant de se décider.

Une climatisation solaire, c’est quoi ?

Il existe plusieurs types d’installations, avec deux modes de fonctionnements principaux :

  • Un système de climatiseur fonctionnant à partir de panneaux photovoltaïques
  • Un système de climatisation solaire thermique.

Les deux sont compatibles avec la RE 2020, la norme environnementale qui s’applique aux habitations construites à partir du 01/01/21.

Dans le cas de la climatisation photovoltaïque, il s’agit d’un appareil de climatisation traditionnel fonctionnant à l’électricité. Au lieu du réseau public, il est alimenté grâce à l’électricité produite par une installation de panneaux photovoltaïques. L’installateur les raccorde au panneau électrique de la maison. Les panneaux peuvent également servir à faire fonctionner une pompe à chaleur réversible.

Il s’agit de la solution la plus intéressante d’un point de vue économique. Évaluez vos besoins en énergie pour dimensionner correctement votre installation de panneaux solaires. Il est important de tenir compte également de la durée d’ensoleillement de votre département et des conditions matérielles d’installations (inclinaison et orientation du toit). Vous pouvez solliciter les conseils d’un installateur professionnel pour réaliser ces calculs.

Dans le cas d’une climatisation solaire thermique, il s’agit d’une installation complète dédiée au rafraîchissement de l’habitation. Il en existe de plusieurs types. Quel que soit le système choisi, la durée de vie est intéressante et la climatisation solaire donne une autonomie complète pour rafraîchir le logement.

Les différents types de climatisation solaire thermique et leur fonctionnement

 La climatisation solaire thermique concerne des installations directement utilisées pour produire de la fraîcheur. Il existe plusieurs systèmes, nous avons recensé ci-dessous les principaux :

Vortex

Ce type de climatisation solaire utilise un tuyau noir installé au soleil. La température de l’air à l’intérieur s’élève, alors qu’un phénomène de vortex crée de l’air plus froid au centre. Cet air est alors récupéré et utilisé pour rafraîchir l’habitation.

Absorption

Cette solution est la plus courante, elle utilise un mélange d’eau et de bromure de lithium pour produire du froid. En effet, le soleil chauffe le mélange et l’eau se condense avant de retrouver sa forme liquide. C’est ce qui produit du froid.

Adsorption

Ce système très prometteur ne peut pas être installé chez des particuliers pour l’instant. Son fonctionnement se rapproche du système à absorption. Il utilise également le soleil pour obtenir des réactions de condensation et de vaporisation. Il est plus intéressant en matière de protection de l’environnement, car seule de l’eau est nécessaire pour produire du froid.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR

Évaporation

Le dernier type de climatisation solaire thermique est une installation ouverte dans laquelle le soleil favorise l’évaporation de l’eau. Ce qui permet la production d’air plus frais, récupéré et renvoyé dans le logement pour le rafraîchir.

Quels sont les prix et aides à prévoir pour les climatiseurs solaires ?

Prix des climatiseurs solaires

Selon le type de système choisi, les tarifs varient très fortement. Nous vous conseillons de faire réaliser plusieurs devis avant de faire votre choix. Selon la configuration de votre logement, certaines options peuvent nécessiter des travaux complémentaires qui viennent alourdir la facture. De même, si vous choisissez d’ajouter une batterie à l’installation, le coût augmente en conséquence. Mais, vous corrigez certains inconvénients et gagnez en autonomie.

Les tarifs pour la climatisation photovoltaïque

La fourchette de prix dépend de plusieurs facteurs et notamment du type de climatisation choisie (les clims eau-eau sont plus coûteuses que les clims air-air et air-eau). Avec les frais d’installation et tout le matériel nécessaire, il faut compter un minimum de 6000€. La facture peut aller au triple selon les options choisies.

Le coût des climatisations solaires thermiques

Ce sont les systèmes les plus onéreux et selon la technologie choisie, les prix peuvent également varier fortement. L’investissement minimum est de 15 000€ et certaines installations peuvent coûter jusqu’à 30 000€.

Les aides financières de l’État

L’État a mis en place des aides publiques pour inciter les ménages à investir dans des installations plus écologiques et alléger l’impact du parc de logement français sur l’environnement.

L’achat et l’installation d’un système de climatisation solaire sont éligibles aux aides de MaPrimeRenov si votre installation est réversible et permet également la production de chauffage. Le site https://www.maprimerenov.gouv.fr/ vous donne toutes les conditions à remplir pour bénéficier de ces subventions.

Il est également possible de bénéficier d’un taux de TVA plus faible. Si votre installation produit également de la chaleur, le taux de TVA appliqué passe à 5,5%. Si votre appareil ne fait que climatisation, mais qu’il a une puissance inférieure ou égale à 3 kWc (kilowatt-crête), vous bénéficiez d’un taux de TVA à 10%. L’ADEME est également susceptible de vous apporter des aides complémentaires, selon les caractéristiques de votre installation.

L’Anah, avec ma prime renov’ peut intervenir si vous répondez à plusieurs critères :

  • Vos équipements, votre résidence principale et le logement a plus de 15 ans
  • Les travaux n’ont pas commencé
  • Vous faites appel à un professionnel détenant le label RGE (reconnu garant de l’environnement)
  • Dans les 5 dernières années, vous n’avez pas mobilisé de prêt à taux 0
  • Vous vous engagez à rester dans le logement au moins 6 ans

Enfin, selon votre commune, département ou région d’habitation, il est utile de vérifier auprès des collectivités locales dont vous dépendez si elles ont mis en place des aides spécifiques, car certaines ont créé des aides pour faciliter l’installation d’équipements écologiques.

Comment bien choisir son climatiseur solaire ?

N’hésitez pas à faire réaliser plusieurs devis et à faire venir des spécialistes pour évaluer au mieux les caractéristiques de votre logement. Vous devez apprécier vos besoins, l’espace disponible pour l’installation, le coût des équipements et leur amortissement possible, selon les économies qu’ils permettent.

La rentabilité de votre équipement va dépendre aussi des performances énergétiques de votre logement. L’isolation est un élément essentiel et un logement récent ou rénové selon des normes récentes va augmenter les bénéfices d’une installation, quand un logement plus ancien va les diminuer.

Par ailleurs, si votre région offre un ensoleillement important, votre système produira plus d’énergie.

Un professionnel pourra également vous aider à estimer correctement le potentiel de chaque technique au regard de l’orientation de votre toiture, des températures de votre région, de la surface à rafraîchir, etc.

Avantages et inconvénients d’une climatisation solaire ?

Chaque système présente des avantages et des inconvénients qui lui sont propres, faisons ensemble l’état des lieux pour vous aider à faire vos choix.

La climatisation photovoltaïque

Alimenter votre installation avec des panneaux photovoltaïques présente des avantages indéniables en termes de coût. Il s’agit d’une technologie qui connaît un fort développement ces dernières années et sur laquelle les rendements sont excellents.

Par ailleurs, elle permet de couvrir d’autres besoins en électricité et vos panneaux solaires peuvent venir alimenter également tous vos appareils électriques, ce qui représente des économies importantes. Enfin, elle permet d’obtenir des revenus complémentaires exonérés d’impôts, car il est possible de revendre l’énergie produite en surplus. Elle permet donc de rentabiliser beaucoup plus rapidement son investissement, en diminuant les dépenses et en offrant une source de revenus potentielle.

C’est une solution plus respectueuse de l’environnement, car elle utilise une source d’énergie renouvelable non polluante. Vous réduisez donc votre impact sur l’environnement de façon importante. En termes d’efficacité, le système est particulièrement cohérent, car les besoins en climatisation sont les plus élevés quand le soleil brille et celui-ci permet alors une production élevée d’électricité.

En revanche, par temps couvert ou la nuit, les panneaux ne produisent plus ou beaucoup moins d’énergie. Il est donc nécessaire de coupler l’installation avec un raccordement au réseau public pour pouvoir utiliser le climatiseur la nuit par exemple.

Pour pallier ce problème, il est également possible de prévoir dans votre installation des batteries solaires complémentaires pour allonger l’autonomie de l’installation et étendre la durée d’utilisation des équipements de climatisation.

Dans ce cas, il faut alors prévoir le surcoût et là encore, il faudra estimer vos besoins avec un professionnel pour déterminer le type de batterie, leur nombre et leur dimensionnement pour déterminer l’installation adaptée.

La climatisation solaire thermique

La climatisation solaire thermique en revanche vous rend entièrement autonome pour le rafraîchissement du logement. Il est également particulièrement efficace au moment où il fait le plus chaud et produit le maximum de froid quand les températures extérieures sont les plus chaudes et donc quand le besoin de climatisation est à son maximum.

C’est également une solution économique en termes de consommation d’énergie par rapport à un climatiseur classique et le système permet également de réaliser des économies de chauffage, car il peut également contribuer à réchauffer le logement en hiver. Ce sont des systèmes qui offrent une excellente durée de vie.

En revanche, il s’agit d’une installation au coût élevé et l’amortissement ne se fait que longtemps après l’installation.

Il faut également savoir qu’elle nécessite un entretien régulier pour fonctionner correctement. Un professionnel doit procéder à une révision chaque année et cette intervention garantit une bonne durée de vie du matériel et le bon fonctionnement de l’ensemble. Enfin le système exige un espace d’installation conséquent, car l’équipement est encombrant.

Climatisation aérovoltaique ? Le bon compromis ?

Il existe une autre solution de climatisation écologique, la climatisation aérovoltaique. Cette technologie hybride fonctionne à deux niveaux et optimise les deux faces des panneaux, pour décupler leurs performances.

En effet, elle produit de l’électricité et récupère l’air froid situé sous les panneaux pour rafraîchir votre logement. Elle permet également de ventiler le logement et filtre l’air en injectant de l’air extérieur dans l’habitation. Contrairement aux technologies de climatisation photovoltaïque et thermique, elle fonctionne surtout quand le soleil est couché.

Elle est moins efficace pour climatiser, mais permet de produire de l’électricité toute l’année. Elle permet également de chauffer en hiver. C’est donc une installation intéressante pour sa grande polyvalence. En effet, ce système est finalement très complet, car il permet de ventiler, de chauffer, de rafraîchir en été, d’améliorer la qualité de l’air de votre logement et de compléter la production d’énergie.

Mais l’aérovoltaïque reste cependant encore coûteux aujourd’hui. Comme pour toute installation, le montant global varie selon le matériel, les éventuelles difficultés techniques liées à la configuration de votre habitation et vos besoins, mais pour des panneaux de 3 kWC, comptez près de 20 000€. La facture monte à 25 000€ pour des panneaux à 6 kWc et peut dépasser les 40 000€ pour ceux à 9 kWc.

En outre, il peut être difficile de trouver une entreprise, car ces systèmes sont encore peu développés.

Selon l’ensoleillement de votre région, c’est un investissement qui se rentabilise plus ou moins rapidement, mais il faut le considérer comme un équipement plus complet offrant des avantages supplémentaires.

La climatisation solaire est une solution écologique pour rafraîchir son logement. Il existe aujourd’hui plusieurs types de technologies et vous devez évaluer vos besoins pour déterminer laquelle est la plus adaptée pour votre habitation. Elles comportent en effet chacune des avantages et des inconvénients qui leur sont propres. L’option photovoltaïque présente cependant un avantage non négligeable en termes de coût d’installation et d’économies possibles, notamment grâce à la possibilité d’utiliser l’installation pour tous vos appareils électriques. À vous de voir ce qui est le plus adapté dans votre situation.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR

Marie A

Militante pour la transition écologoique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply