Comment protéger sa pompe à chaleur ?

Comment protéger sa pompe à chaleur ?
Comment protéger sa pompe à chaleur ?
Comment protéger sa pompe à chaleur ?

Après avoir financé l’achat d’une pompe à chaleur (PAC) et son installation, on veut pouvoir l’utiliser le plus longtemps possible. Une pompe à chaleur peut durer entre 15 et 20 ans selon les marques et les modèles. La pompe à chaleur est un système assez fragile qui doit être entretenu et dont l’installation est déterminante. Pour préserver votre PAC il existe plusieurs solutions assez simples auxquelles porter une attention particulière lors de l’achat et de l’installation.

Comment protéger sa pompe à chaleur ?

Pour protéger au mieux sa pompe à chaleur, il faut trouver une PAC qui correspond parfaitement à ses besoins et à son projet, afin que le rendement soit le meilleur et que les pièces ne soient pas abîmées. L’emplacement est aussi crucial : du côté le plus chaud de la maison et à l’abri des vents dominants. L’entretien annuel de votre PAC est aussi absolument nécessaire pour lui permettre de durer longtemps.

Quel emplacement choisir pour sa PAC ?

Pour protéger au mieux sa pompe à chaleur, il est important de bien choisir l’emplacement. Par rapport à l’efficacité de l’appareil, il faut la placer du côté le plus chaud de la maison pour éviter la surconsommation. Ensuite, il faut la placer à l’abri du vent qui pourrait pousser le ventilateur dans le mauvais sens ce qui casserait la pièce. Evitez au maximum de mettre votre PAC sous un toit pour éviter que du gel ou de la neige tombe sur l’appareil en hiver.

Vous pouvez choisir de couvrir votre PAC en l’installant dans un local à mis couvert, ce qui peut rendre le tout plus esthétique. Si vous n’utilisez pas votre PAC pendant un moment, évitez de l’éteindre, ce qui encrasserai les pièces, mais couvrez l’équipement.

Différence d’entretien entre PAC aérothermique et géothermique

Les précautions à prendre quant au placement de l’unité extérieure s’applique majoritairement aux pompes à chaleur aérothermiques (air/ air ou air/ eau). En effet, les pompes à chaleur géothermiques (eau/ eau) sont moins impactées par l’emplacement puisqu’elles puisent les calories sous terre.

Il faut cependant faire attention à les installer sur un sol plat, sans canalisations pour éviter d’interférer avec le système. Il vaut mieux éviter les zones avec des arbres pour empêcher qu’une canalisation explose ou qu’un arbre tombe et que cela détruise votre PAC. Donc, la contrainte d’emplacement est sûrement moins difficile pour les PAC géothermiques plutôt qu’aérothermiques.

Conclusion

Pour protéger au mieux sa pompe à chaleur, il faut surtout porter une attention toute particulière lors de l’installation de l’équipement. Ensuite, le type de PAC influe aussi puisque certaines comme les pompes à chaleur aérothermiques nécessitent un entretien annuel, qui peut être un peu plus repoussé avec des pompes à chaleur géothermiques.

Le plus important reste de porter attention aux éléments météorologiques qui peuvent énormément réduire la durée de vie d’une pompe à chaleur. En entretenant votre PAC, vous augmenterez son rendement sur le long terme, ce qui vous permettra de faire davantage d’économies d’énergie sur le long terme.

Marie A

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *