Pourquoi utiliser un disjoncteur pour son chauffe-eau ?

Pourquoi utiliser un disjoncteur pour le chauffe-eau ?
Pourquoi utiliser un disjoncteur pour le chauffe-eau ?

Pourquoi utiliser un disjoncteur pour son chauffe-eau ?

Un disjoncteur est couramment utilisé pour protéger les composants électriques contre les surtensions. Il est conçu pour couper l’alimentation en cas de surcharge électrique, ce qui peut contribuer à prévenir un incendie.

Utilité d’un disjoncteur chauffe-eau :

Qu’est-ce qu’un disjoncteur ?

Un disjoncteur est un interrupteur électrique utilisé pour protéger un circuit électrique contre les dommages causés par une surintensité ou une surtension. La fonction de base des relais de protection est d’interrompre le passage du courant lorsqu’un défaut est détecté.

Fonctionnement

Les disjoncteurs sont des protecteurs automatiques de circuit. Les panneaux électriques (boîtes à disjoncteurs) contiennent des disjoncteurs, et chaque circuit est relié à l’un d’entre eux.

Si un problème survient, comme une surcharge, le disjoncteur coupe immédiatement le circuit. Le déclenchement d’un disjoncteur se produit lorsque des appareils ou des équipements fonctionnent mal ou lorsque trop d’outils à forte puissance sont connectés à un circuit en même temps. C’est pour cela que l’installation d’un disjoncteur est indispensable pour vous protéger.

Pour exemple, imaginez que vous branchiez un chauffage d’appoint, un téléviseur et un aspirateur sur une seule prise de courant. Le disjoncteur se déclencherait presque certainement, ce qui empêcherait l’accès et le fonctionnement de ce circuit jusqu’à ce que le problème soit résolu et que le disjoncteur soit réenclenché.

Comment choisir son disjoncteur chauffe-eau ?

LEGRAND est une marque de disjoncteur reconnue
LEGRAND est une marque de disjoncteur reconnue

On dit que l’électricité et l’eau ne doivent pas se mélanger, mais c’est parfois le cas. Un chauffe-eau électrique en est l’exemple. L’électricité est utilisée pour chauffer les éléments à l’intérieur du réservoir qui, à leur tour, chauffent l’eau à utiliser dans votre maison. Et il faut savoir que l’installation d’un disjoncteur chauffe-eau est nécessaire. Mais alors, comment bien choisir son disjoncteur chauffe-eau ? 

Le premier critère à prendre en considération est de choisir son disjoncteur chauffe-eau en fonction de sa puissance. En effet, le circuit électrique de votre chauffe-eau ne doit pas être équipé de n’importe quel disjoncteur. Vous pouvez optimiser votre consommation d’énergie selon la puissance du disjoncteur que vous choisissez pour votre chauffe-eau.

La première chose à savoir est qu’un disjoncteur magnétothermique est nécessaire pour protéger votre installation électrique des courts-circuits et des potentielles surcharges. La norme NF C 15-100 est désormais une obligation pour toutes les nouvelles constructions, les rénovations et les extensions d’installations existantes. Le choix du bon disjoncteur dépend de la puissance générée par les appareils de votre circuit. Vous pouvez choisir entre des calibres allant de 1 à 125 A pour protéger vos circuits.

Tout d’abord, vous devez vous assurer que le circuit électrique qui alimente votre chauffe-eau est protégé contre les courants trop élevés. Les fils doivent donc avoir une section de 2,5 mm2. Un disjoncteur de 20 A doit être utilisé comme protection. Plusieurs types de circuits différents peuvent être protégés avec ce disjoncteur modulaire de 20A. Il s’agit notamment des bornes de recharge de véhicules électriques, des plaques de cuisson ou cuisinières électriques et du chauffage électrique jusqu’à 4 500 watts.

À noter que le chauffage électrique n’est pas forcément à ce jour le plus économique.

Comment ajouter un disjoncteur pour protéger le circuit chauffe-eau ?

Vous n’avez besoin que de quelques compétences simples pour apprendre à câbler un chauffe-eau à un boîtier de disjoncteur. La plupart du temps, vous devrez faire un câblage soigné en reliant les fils à leurs emplacements correspondants à votre chauffe-eau et votre disjoncteur.

Néanmoins, si vous n’êtes pas à l’aise avec le fait de travailler manuellement avec des canalisations ou un système électrique, confiez ce travail à un électricien ou à un plombier professionnel.

Sachez que le reste des matériaux n’a pas besoin d’être acheté si vous avez déjà acheté le remplacement du chauffe-eau électrique. À noter que tout ce que nous vous expliquons dans cet article est valable si vous utilisez également un chauffe-eau solaire.

Veillez cependant à utiliser les bonnes dimensions pour le câblage des chauffe-eau électriques. Voici toutes les étapes pour l’installation d’un disjoncteur chauffe-eau pour protéger le circuit chauffe-eau.

1- Le disjoncteur

Il est essentiel de remplacer votre disjoncteur lorsque votre chauffe-eau se détériore ou lorsque l’ampérage requis par votre nouveau chauffe-eau change. Une puissance de 30 ou 40 ampères est nécessaire pour un chauffe-eau classique de 30 gallons.

Un réservoir de 30 ampères est généralement le choix préféré des utilisateurs, car il peut supporter la puissance d’un chauffe-eau, y compris sa charge continue maximale. Néanmoins, vérifiez les spécifications de votre chauffe-eau pour éviter de mal adapter votre disjoncteur.

2- Les fils électriques

Le câblage de votre chauffe-eau doit correspondre à tous ses composants et dispositifs de sécurité, tout comme le disjoncteur. L’American Wiring Gauge (AWG) #10 est la meilleure taille de fil pour les chauffe-eaux, car le disjoncteur est de 30 ampères.

Un câble non métallique (NMC) de 10-2 est recommandé pour les circuits de 240 volts, 30 ampères. Ce câble comporte deux conducteurs, pour un total de trois fils.

3. Testeur de courant

En tant que bricoleur, vous devriez être responsable de votre sécurité en comprenant un peu comment les chauffe-eaux sont câblés.

Vous pouvez vous protéger d’accidents tels que le fait de toucher accidentellement un fil sous tension grâce à un testeur de tension ou un compteur. Une ampoule clignotante vous avertit en cas d’absence de courant : une lumière verte pour l’absence de courant, une lumière rouge pour un fil sous tension.

Ce dispositif, avec des gants et des bottes en caoutchouc, vous permettront de bien vous protéger.

Le câblage du chauffe-eau au boîtier de disjoncteurs peut maintenant commencer une fois que vous avez rassemblé tous vos outils. Comme pour toute chose, si vous n’êtes pas sûr de ce que vous faites, il vaut mieux dépenser quelques euros pour faire appel à un professionnel plutôt que de prendre des risques.

Étape 1 : Couper les sources primaires

Pour effectuer toute maintenance électrique, la première étape consiste à couper la source principale d’électricité. Pour atteindre les fils sans présenter de risque électrique, il est nécessaire d’effectuer cette procédure. En revanche, si vous souhaitez économiser l’eau, coupez la canalisation principale qui alimente votre maison.

Étape 2 : Vider l’excès d’eau et dépressuriser

L’étape suivante consiste à stopper la pression de vos canalisations une fois que vous avez stoppé l’eau courante. Laissez s’écouler toute l’eau restante dans les canalisations en ouvrant un ou deux robinets. 

Étape 3 : L’installation du disjoncteur chauffe-eau

Procurez-vous un testeur de tension et assurez-vous que tout est éteint avant d’installer le disjoncteur dédié. Votre testeur de tension doit indiquer une lumière verte lorsqu’il n’y a pas de courant entre chaque barre omnibus et les vis de câblage. Lorsque vous êtes prêt, fixez le disjoncteur à la barre omnibus jusqu’à ce que vous entendiez un clic.

Étape 4 : La pose des câbles

Préparez la façon dont vous allez faire passer le câblage du boîtier du disjoncteur au tube électrique métallique ou au flexible électrique reliant le réservoir d’eau. Utilisez des attaches de conduit pour fixer proprement vos fils au mur ou au plafond (si nécessaire).

Pour mieux comprendre la connexion entre votre disjoncteur et votre chauffe-eau, vous pouvez vous référer à un schéma de câblage de chauffe-eau électrique. Si le câblage précédent est encore bon, vous pouvez sauter cette étape.

Étape 5 : Le branchement du disjoncteur

Connectez votre fil 10 AWG au disjoncteur. Dénudez une petite partie des câbles. N’oubliez pas de laisser une longueur de fil suffisante et de ne pas couper tout le fil. Commencez à connecter les fils chauds sur les deux pôles du disjoncteur. Ensuite, vissez le fil de terre à son emplacement respectif.

Étape 6 : Le raccordement du chauffe-eau

Le tube métallique électrique doit être connecté au trou de la boîte de jonction de votre chauffe-eau. Lorsque vous fixez les fils à travers le couvercle de jonction, dénudez l’isolation sur environ 0,75 mm. Faites passer vos fils par le connecteur et serrez la gaine du câble NM.

Fixez le fil de terre à la vis de terre à l’intérieur de la boîte de jonction. Vous pouvez choisir n’importe quel fil de chauffe-eau pour votre circuit (vous pouvez enrouler le fil noir autour). Scellez-les avec un écrou de fil. Scotchez le fil blanc sur votre panneau (pour l’identifier comme fil chaud). Ensuite, reliez ce fil blanc à un autre fil du chauffe-eau.

Étape 7 : Ouvrez la conduite principale et remplissez le réservoir

Assurez-vous que la boîte de jonction est complètement scellée, y compris les tuyaux en PVC et les lignes de câblage. Avant d’allumer l’élément chauffant électrique, ouvrez la source d’eau et remplissez le réservoir. Laissez couler tous vos robinets pendant trois minutes pour dépressuriser les tuyaux.

Étape 8 : Allumez le boîtier de disjoncteurs principaux

Branchez le panneau électrique principal et le disjoncteur dédié au chauffe-eau. Par mesure de sécurité, vous devez utiliser le testeur de tension pour localiser toute fuite électrique à l’extérieur de votre réservoir. Cela inclut la vérification des pièces métalliques telles que les couvercles de jonction et les vis.

Pour rappel, vérifiez toujours l’élément chauffant de l’eau, le haut et le bas du réservoir. L’élément chauffant fonctionnera même si l’alimentation en eau est épuisée, dans le pire des cas, avec des tuyaux gelés. Si vous avez besoin d’un remplacement, assurez-vous que tout est identique à l’installation précédente.

Pourquoi le disjoncteur d’un chauffe-eau saute-t-il ?

Photo d'un disjoncteur
Photo d’un disjoncteur

Il peut parfois arriver qu’un disjoncteur de chauffe-eau saute.

Voici les principales raisons pour lesquelles un disjoncteur de chauffe-eau peut sauter :

  • Dans la plupart des chauffe-eaux, il y a deux éléments chauffants. Si l’un d’eux tombe en panne, il n’y aura pas ou peu d’eau chaude. Parfois, les deux éléments peuvent se séparer lorsqu’ils tombent en panne. Dans ce cas, les composants électriques sont exposés à l’eau du réservoir, ce qui entraîne un court-circuit.
  • Thermostat défectueux. Nous avons mentionné que la plupart des réservoirs ont deux éléments. Chaque élément a son propre thermostat. Chaque élément n’est chauffé que lorsqu’un des éléments est en marche. Les éléments peuvent être allumés en même temps si les deux thermostats sont défectueux. Un disjoncteur se déclenche en raison de l’augmentation de l’ampérage.
  • Un électricien peut être nécessaire si un plombier ne parvient pas à trouver un problème avec le chauffe-eau. Les disjoncteurs peuvent s’user et se déclencher sans raison. Une connexion qui lâche dans le panneau électrique peut également provoquer un court-circuit.

Que faire en cas de dysfonctionnement du disjoncteur du chauffe-eau ?

Avant de savoir ce qu’il faut faire en cas de dysfonctionnement du disjoncteur du chauffe-eau, voici d’abord ce que vous ne devez surtout pas faire :

  • Remettre le disjoncteur en marche à plusieurs reprises 

Les disjoncteurs jouent un rôle important dans la sécurité de l’eau et de l’électricité. Les fils peuvent surchauffer et éventuellement déclencher un incendie si vous le rallumez sans trouver le problème. Le disjoncteur peut également mal fonctionner.

  • L’installation d’un disjoncteur chauffe-eau avec un ampérage plus élevé 

C’est très dangereux. Pour supporter la charge supplémentaire, vous devez améliorer votre câblage pour qu’il puisse supporter l’ampérage plus élevé. Ne pas le faire crée un énorme risque d’incendie.

Voici comment réagir en cas de dysfonctionnement du disjoncteur du chauffe-eau :

D’abord, vérifiez que tous les fils d’alimentation sont bien connectés. Si ce n’est pas le cas, il faut alors couper l’arrivée d’électricité au niveau du disjoncteur. Ensuite, rebranchez bien les fils. Enfin, réenclenchez votre disjoncteur. Le problème devrait alors être résolu.

Est-ce qu’on peut réutiliser les vieux disjoncteurs ?

Les disjoncteurs sont réutilisables et peuvent être réinitialisés après leur déclenchement. Les disjoncteurs ont tendance à se déclencher plus rapidement en cas de surcharges élevées que lorsqu’ils sont exposés à des surcharges modérées.

Conclusion

En conclusion, l’installation d’un disjoncteur pour votre chauffe-eau est essentielle, puisque ce dernier coupe le courant dans une partie de votre maison s’il détecte un problème dans le système électrique. Le disjoncteur a donc pour objectif premier de vous protéger vous et votre maison. Si l’installation d’un disjoncteur chauffe-eau ne se fait pas par un professionnel, mais par vous-même, veillez à alors prendre toutes les mesures de sécurité possibles et à suivre chaque étape d’installation attentivement.

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply