Quelle est la meilleure isolation pour les combles perdus ?

Quel isolant pour les combles perdus
Quel isolant pour les combles perdus

Vous devez refaire l’isolation de vos combles et vous cherchez le meilleur matériau pour le faire ? Vous hésitez entre plusieurs isolants et souhaitez en savoir plus ?

Voyons ensemble quel est le meilleur isolant pour les combles perdus.

Une bonne isolation est un des critères à prendre en compte pour s’adapter aux enjeux énergétiques et écologiques de notre époque. Aujourd’hui, nous allons voir quel type de matériau privilégier pour isoler des combles perdus.

Quelle est la meilleure isolation pour les combles perdus ?

Les meilleurs matériaux sont :

  • La laine de verre
  • La laine de roche
  • La ouate de cellulose
  • La laine de chanvre
  • La laine de bois

Dans la suite, nous verrons aussi :

  • l’importance d’une bonne isolation des combles
  • les différents isolants minéraux, naturels et synthétiques
  • comment choisir son isolant en fonction du projet
  • quelques conseils pour une isolation réussie
  • un récapitulatif des isolants et leurs prix moyens

Commençons par résumer pourquoi il faut isoler les combles perdus.

Pourquoi isoler un comble perdu ?

Isolation combles

Avec l’augmentation des prix et l’essor des énergies renouvelables, de plus en plus de personnes cherchent à isoler leur logement. Mais au-delà de l’aspect écologie et économie d’énergie, le remplacement ou l’installation d’une nouvelle isolation offre aussi des bénéfices  « techniques »  immédiats et sur le long terme.

Citons par exemple :

  • Une protection contre les barrages de glace
  • La réduction de la condensation 
  • La préservation des bardeaux et des gouttières
  • L’efficacité accrue du chauffage (ou de la climatisation)
  • La stabilité de la température et du taux d’humidité
  • Une meilleure isolation acoustique

À long terme, ces bénéfices permettent de préserver la valeur de votre bien immobilier si jamais vous devez le revendre un jour, car il sera mieux entretenu et nécessitera moins de travaux de rénovation.

Les isolants minéraux ou laines minérales

laines minérales
laines minérales

Un isolant minéral, comme il le laisse deviner, est constitué à partir de matière minérale. Cela peut être du sable, de l’argile, de la roche volcanique ou le très répandu verre recyclé.

Le procédé de fabrication consiste à chauffer la matière d’origine, jusqu’à obtenir les produits finaux. Les isolants minéraux sont très appréciés, car ils offrent un excellent compromis entre l’efficacité et le coût.

Les différents types d’isolants minéraux

Parmi ces produits finaux, on retrouve les isolants minéraux qui sont les plus utilisés en France. Ces derniers sont conçus pour tous types d’isolation, tels que les sols, les toitures et les combles, mais seuls les deux premiers sont adaptés aux combles perdus.

Ces isolants sont :

  • La laine de verre
  • La laine de roche
  • La vermiculite
  • La perlite
  • Le verre cellulaire
  • L’argile expansée 

Voilà pour les minéraux.

Les isolants naturels ou laines naturelles 

Les isolants naturels sont issus de matière naturelle, contrairement aux autres types d’isolants. Dans cette catégorie, il existe les isolants d’origine végétale et d’origine animale.

Que ce soit pour l’un ou l’autre, les variants sont nombreux et font partie des matières isolantes les plus onéreuses. En contrepartie, leur résistance thermique est supérieure aux autres.

Les différents types de laines naturelles

Comme dit précédemment, les isolants d’origine naturelle sont nombreux et partagent leur fort pouvoir isolant. Cela dit, en ce qui concerne les combles perdus, tous ne sont pas recommandés pour diverses raisons et seuls les trois premiers sont réellement adaptés.

  • La laine de chanvre
  • La ouate de cellulose
  • La laine de bois
  • La plume de canard
  • Le liège expansé
  • La laine de mouton
  • La laine de coton
  • La paille
  • Le lin


… et bien d’autres.

Les isolants synthétiques ou laines synthétiques

que choisir comme isolant pour mes combles perdus
que choisir comme isolant pour mes combles perdus

Le dernier type isolant thermique disponible est synthétique. Ce type d’isolant est le résultat d’assemblage chimique avec des matières transformées, telles que le pétrole.

Bien que moins en phase avec une démarche écologique, ils présentent des avantages intéressants. Comme un matériau léger, une imperméabilité à toute épreuve et une très bonne isolation thermique, et sont généralement moins onéreux.

Les différents types de laines synthétiques

Dans cette catégorie, tous les isolants sont le fruit d’une transformation par l’homme. Malheureusement, malgré leur durabilité, leur finesse et leur bonne résistance thermique, aucun n’est recommandé à cause de leur caractère inflammable.

  • Le polystyrène expansé (pse)
  • Le polystyrène extrudé (xps)
  • Le polyuréthane
  • La mousse phénolique ou résolique

Voilà pour le synthétique.

Comment choisir le meilleur isolant pour les combles perdus ?

matériaux pour isolation des combles perdus
matériaux pour isolation des combles perdus

Après avoir dressé un court récapitulatif des différents types d’isolants, voyons lesquels d’entre eux sont à recommander et pourquoi. Cela vous aidera à déterminer la meilleure isolation pour les combles perdus en fonction de votre projet.

Le choix à éviter : les isolants synthétiques

Comme nous l’avons dit dans la partie précédente, les isolants synthétiques présentent de très bonnes caractéristiques, ils sont plus fins et plus légers pour une résistance thermique équivalente. Leur coût plus accessible fait forcément réfléchir pour alléger la pression sur le budget… Cependant, leur faible résistance au feu et leur bilan écologique peu flatteur en font des isolants à éviter.

Le choix économique : la laine de verre

Ici, pas de surprise, c’est la laine de verre. Ce n’est pas un hasard si elle est installée sous les toits de plus de 70 % des logements en France. Elle a effectivement tout du compromis idéal : bonne résistance thermique, peu onéreuse, excellente résistance au feu, assez bonne gestion de l’humidité… Seul vrai point faible, son incapacité à bloquer la chaleur l’été à cause de sa densité trop faible.

Le choix intermédiaire : la laine de roche

Pour un prix supérieur à la laine de verre d’environ 50 %, la laine de roche cumule tous les bons points de la précédente, sans son principal défaut, à savoir sa faible protection contre la chaleur extérieure. Hormis ce point, le produit est quasiment identique tant dans sa présentation que dans sa facilité mise en œuvre.

Le choix technique : la ouate de cellulose

Si vous ne voulez pas faire de compromis, la ouate de cellulose rassemble le meilleur des deux choix ci-dessus. En présentant une densité nettement supérieure à la laine de roche, elle permet de gagner en fraîcheur l’été, tout en gardant la même technique de pose par flocons soufflés, ainsi que la résistance aux flammes de la laine de verre. Malheureusement, cet isolant “sans compromis” l’est aussi sur le prix.

Que faire pour réussir l’isolation de vos combles perdus ?

choix des isolants pour combles perdus
choix des isolants pour combles perdus

Pour être sûr de bien isoler vos combles perdus, il faut respecter quelques points importants :

  1. Le bon diagnostic :

Faire appel à professionnel pour qu’il fasse un diagnostic de l’isolation en place et des évolutions à apporter. En fonction de la situation géographique et de la maison, il sera en mesure de conseiller le meilleur matériau pour garantir l’isolation des combles perdus.

  1. Envisager l’installation d’un pare-vapeur :

En complément du point précédent, le pare-vapeur sera obligatoire conformément au DTU 45.10 dans certains cas et certaines régions.

  1. Privilégier la qualité :

Les travaux, quelle que soit leur nature, représentent souvent un investissement assez lourd. On peut alors être tenté par des économies “par-ci, par-là”, mais retenez qu’une bonne isolation, c’est plusieurs dizaines d’années d’efficacité. Ce serait dommage de regretter pour avoir économisé 3 ou 5 %.

  1. Étudier la ventilation de vos combles :

Des combles bien ventilés, c’est une isolation de meilleure qualité. Cela peut surprendre, mais c’est finalement assez logique. Quand l’air des combles est renouvelé régulièrement, cela empêche l’installation de l’humidité en hiver et favorise le rafraîchissement en été.

  1. Faire appel à une entreprise RGE :

Peut-être le conseil le plus rentable de tous, surtout si vous souhaitez bénéficier des aides de l’État pour réaliser vos travaux, car seul un prestataire certifié RGE vous permettra d’y être éligibles.

Ces quelques conseils vous aideront à clarifier votre projet pour qu’il vous apporte le confort et les économies espérées.

Comparaison et prix de chaque isolant des combles 

Dans le tableau ci-dessous, retrouvez les matériaux les plus recommandables pour l’isolation des combles perdus avec les prix moyens constatés et les coefficients Lambda correspondants.

ISOLANTTYPECOEF LAMBDA (W/m.K)CONFORT D’ETEPRIX (€/m²)
Laine de verreMinéral0,032 à 0,045Moyen3 à 25 €
Laine de rocheMinéral0,035 à 0,045Moyen5 à 25 €
Laine de chanvreNaturel0,042 à 0,046Excellent15 à 20 €
Laine de boisNaturel0,036 à 0,044Excellent15 à 20 €
Ouate de celluloseNaturel0,039 à 0,043Excellent15 à 20 €

Réfléchissez sur le long terme pour l’isolation des combles !

Vous avez désormais une vision d’ensemble de ce que vous pouvez faire pour isoler les combles perdus de votre logement. Sans surprise, la laine minérale de verre est un isolant chaudement recommandé dans la plupart des cas. Cependant, ce n’est pas le seul et d’autres matériaux méritent qu’on y accorde de l’attention.
Surtout, au regard de l’évolution du climat, avec lequel il faudra composer de plus en plus, il faudra bien réfléchir sur le long terme en prenant en compte la situation géographique pour éviter de se précipiter. Parce qu’une isolation, quel que soit le matériau choisi, a une durée de vie moyenne de 20 ans, alors autant faire les bons choix dès le départ.

Dans cet article, nous avons répondu à la question “Quel isolant pour combles perdus ?”.

Marie A

Militante pour la transition écologique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply