Chauffage Aérothermique : Tout comprendre en 15 minutes

Envoi
Exemple de chauffage aérothermique d'un foyer
Tout comprendre sur le chauffage aérothermique

Avec la prise de conscience de plus en plus large de l’ampleur des défis qui attendent l’humanité face au changement climatique, les Français sont de plus en plus nombreux à se tourner vers des modes de chauffage plus respectueux de l’environnement et de la planète.

Parmi les solutions écologiques plébiscitées, les pompes à chaleur connaissent ainsi un succès important.

Les PAC aérothermiques sont aujourd’hui les modèles les plus fréquemment installés en France.

Dans ce dossier complet, retrouvez toutes les informations à leur sujet : fonctionnement, coût d’installation et d’usage, rentabilité, conditions d’installation, nous répondons à toutes vos questions.

Qu’est ce que le chauffage aérothermique ?

Le chauffage par aérothermie désigne les pompes à chaleur aérothermiques. Ce sont des appareils qui utilisent les calories disponibles dans l’air pour chauffer une habitation. Il existe plusieurs types de systèmes.

Définition d’un chauffage aérothermique

Les pompes à chaleur récupèrent une énergie primaire renouvelable disponible dans le sol (système géothermique) ou dans l’air (système aérothermique). Elles l’utilisent pour chauffer ou rafraîchir votre logement.

Elles valorisent ainsi les calories produites naturellement près de chez vous. Les pompes à chaleur aérothermiques fonctionnent également avec des températures extérieures négatives et restent capables de chauffer votre logement.

Il faut des températures descendant en dessous de – 20° voire à partir de -10° pour certains modèles, pour que leur fonctionnement soit altéré.

Fonctionnement d’une PAC aérothermique

Une pompe à chaleur aérothermique fonctionne en suivant plusieurs étapes.

  • Elle récupère tout d’abord les calories disponibles dans l’air, puis cette énergie est acheminée par fluide frigorigène (ou caloporteur). 
  • Celui-ci est vaporisé dans l’évaporateur de la pompe sous l’effet de la chaleur. 
  • Ce fluide vaporisé est ensuite aspiré par le compresseur qui fait monter sa température et le transforme en vapeur haute pression. 
  • Le condenseur récupère le fluide frigorigène et transmet la chaleur vers l’eau du conduit servant à alimenter le circuit du chauffage, vers un chauffe-eau pour produire de l’eau chaude sanitaire ou directement dans l’air de la maison. Il le ramène ensuite à l’état liquide par condensation. 
  • Enfin, le détendeur achève le cycle en diminuant sa pression.

Les fluides frigorigènes font aujourd’hui l’objet de nombreux travaux de recherche, car ils sont le point faible des PAC d’un point de vue écologique. Ce sont en effet des gaz à effet de serre et sont donc polluants. Les ingénieurs s’évertuent à trouver des solutions plus respectueuses de l’environnement.

Si le logement est chauffé grâce aux calories disponibles dans l’air, une énergie renouvelable et propre, la pompe à chaleur a besoin d’une énergie complémentaire pour fonctionner et utilise le plus souvent de l’électricité. Certains modèles utilisent du gaz naturel, mais ils sont plus rares. Le rapport entre les besoins de la pompe à chaleur pour fonctionner et l’énergie qu’elle restitue pour chauffer le logement est le coefficient de performance (COP). Un COP élevé indique que la pompe à chaleur a des besoins énergétiques faibles.

Les différents types de pompes à chaleur aérothermiques

Le marché propose aujourd’hui deux types de pompes à chaleur aérothermiques.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR OU DE VOS PANNEAUX SOLAIRES

Celles qui utilisent l’air intérieur du logement ou PAC air extrait-air neuf

Elles sont également parfois appelées VMC double flux thermodynamique. Ces pompes à chaleur nécessitent l’installation complémentaire d’un système VMC qui va capter l’air de la salle de bain ou de la cuisine. La pompe à chaleur va récupérer ces calories et les utiliser pour chauffer les chambres et le salon. Ces pompes à chaleur sont pour la plupart réversibles.

Elles peuvent donc également rafraîchir ces pièces, mais elles nécessitent cependant systématiquement la présence d’un mode de chauffage complémentaire. Elles peuvent s’intégrer au chauffage central de votre habitation, il s’agit alors de pompe à chaleur en relève de chaudière. Certaines PAC air extrait-air neuf intègre directement une résistance électrique qui sert alors de chauffage d’appoint lorsque c’est nécessaire.

Les pompes à chaleur qui utilisent l’air extérieur.

Ce type de modèle est de fait plus sensible aux variations de températures extérieures et perd en efficacité si les températures chutent trop. Elles peuvent même devenir inutilisables en dessous d’une certaine température. Selon votre région, c’est un point essentiel à considérer. Il existe de systèmes distincts parmi ce type de pompe à chaleur :

  • Le système air-eau dans lequel l’énergie captée dans l’air est ensuite envoyée dans un circuit d’eau dans la maison.
  • Le système air-air qui injecte directement les calories récupérées à l’extérieur dans l’air du logement. Selon les modèles, une pompe à chaleur aérothermique est non seulement un mode de chauffage, mais certaines produisent également de l’eau chaude sanitaire. Il existe en outre des modèles réversibles capables de rafraîchir le logement.

Les avantages et les inconvénients du chauffage à aérothermie

La législation concernant l’installation des pompes à chaleur aérothermiques est beaucoup moins contraignante que celles concernant les systèmes géothermiques. Tous les propriétaires peuvent donc à priori en installer une. Cependant, il faut bien considérer les avantages et les inconvénients du chauffage aérothermie pour savoir si c’est le système le mieux adapté à vos besoins, à votre situation et à la configuration de votre habitation.

Les avantages de l’aérothermie

Système performant :

La pompe à chaleur est un mode de chauffage performant qui offre un confort d’utilisation élevé et une grande simplicité de fonctionnement. Il s’adapte en outre aussi bien aux travaux de construction neufs qu’à une rénovation d’un logement ancien.

Système économique :

La PAC nécessite certes un raccordement électrique, mais elle restitue en moyenne 4 fois plus d’énergie en chaleur qu’elle n’en consomme. Elle est donc très économique à l’utilisation. Elle devient rentable après 4 ou 5 ans de mise en service. En outre, elle est éligible à des aides à l’installation.

Système écologique :

Le chauffage est obtenu à partir des calories disponibles dans l’air, une source d’énergie propre et renouvelable.

Les inconvénients de l’aérothermie :

L’investissement de départ reste cependant très important. En outre, malgré une bonne efficacité, son rendement décline avec des températures extérieures trop basses. Elle peut enfin se révéler bruyante. Selon la configuration de votre logement et la proximité avec les voisins, cela peut se révéler problématique.

Comment choisir son chauffage aérothermique ?

Un professionnel pourra vous donner des indications précises et vous conseiller pour identifier le système adapté à votre maison et à vos besoins énergétiques.

Par ailleurs, pour sélectionner le bon modèle, il existe des paramètres incontournables à comprendre.

Les indicateurs de performances des PAC aérothermiques

Pour connaître l’efficacité d’une pompe à chaleur, il faut considérer quelques éléments clés, donnant des indications importantes :

  • Le coefficient de performance que nous avons évoqué plus haut est le premier. Il permet d’établir le rapport entre l’énergie restituée pour chauffer et l’énergie nécessaire pour faire fonctionner la PAC. Choisir un modèle avec un coefficient de performance élevé indique une PAC performante. En outre, un modèle avec un COP trop faible peut se voir exclu de certaines aides publiques à l’installation. 
  • Le pourcentage d’efficacité énergétique saisonnière est une indication du rendement d’un mode de chauffage imposé par la réglementation européenne. Elle est exprimée en % et elle tient compte de plusieurs paramètres comme la consommation d’électricité complémentaire, les pertes éventuelles de chaleur et les régulateurs de température. Pour vous aider à situer le modèle de pompe à chaleur, on estime qu’une PAC fonctionnant à moyenne ou haute température doit avoir une performance supérieure à 110 %. Une PAC à basse température doit dépasser à minima les 125 %, voire les 130 % 
  • le coefficient d’efficacité frigorifique pour les PAC produisant de l’air frais. Il donne des indications sur l’efficacité et les performances d’un appareil de climatisation 
  • le pourcentage d’efficacité énergétique pour le chauffage de l’eau.

Enfin, comme tout appareil d’utilisation domestique, les pompes à chaleur bénéficient de l’étiquetage énergétique. Depuis 2021, les étiquettes énergie des appareils électroménagers ont été modifiées pour tenir compte de la progression de l’efficacité des appareils ces dernières années. Dans la classe A, pour valoriser les appareils de plus en plus performants, des indications A+, A++ voire A+++ avaient été ajoutées. Désormais, l’étiquetage désigne les appareils les plus performants par la lettre A.

Attention aux arnaques

Le secteur bénéficie d’aides publiques d’incitation à l’installation et d’une image écologique favorable. Il a malheureusement été investi également par des acteurs peu scrupuleux qui vendent des appareils offrant de faibles performances ou mal adaptés aux besoins des consommateurs.

Pour éviter les arnaques, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise des énergies (ADEME) a défini les certifications et les labels donnant des gages de sérieux aux consommateurs. La certification RGE (reconnue garant de l’environnement) est accordée aux professionnels ayant prouvé leurs compétences et leur fiabilité. Elle est en outre spécifique aux entreprises et artisans formés aux énergies renouvelables.

Pour le matériel, les labels Promotelec, NF PAC et Eurovent donnent des garanties quant à la qualité de la pompe à chaleur et sont attribués à du matériel qui répond aux exigences de cahiers des charges exigeants.

Installation et entretien de son chauffage aérothermique

Installation d'un chauffage aérothermique
Installation d’un chauffage aérothermique

Quel que soit le type de pompe à chaleur choisi, vous devez connaître quelques informations pour l’installation et l’entretien du matériel pour être sûr de conserver des performances satisfaisantes du matériel.

 Installation

Aucune autorisation spécifique n’est à demander pour installer une pompe à chaleur aérothermique. L’installation reste relativement simple, contrairement à une pompe à chaleur géothermique. Elle doit être réalisée par un professionnel certifié pour ouvrir droit aux aides publiques. Le module extérieur doit être installé dans un endroit suffisamment aéré.

Entretien

Pour rester performante dans le temps, une pompe à chaleur doit être entretenue de façon régulière. Assurez-vous que le ventilateur n’est pas obstrué et que les bouches d’insufflation et les émetteurs de chaleur restent propres.

Par ailleurs, elle contient plus de 2 kg de liquide caloporteur. Elle doit donc à ce titre bénéficier d’un entretien annuel réalisé obligatoirement par un spécialiste.

Celui-ci effectue plusieurs vérifications et contrôles :

  • il s’assure de l’étanchéité du circuit de liquide frigorigène
  • les réglages sont vérifiés
  • il évalue les performances de la PAC
  • Il vérifie enfin les éléments électriques et leurs connexions

Les prix d’un chauffage aérothermique

Le coût de l’aérothermie doit s’envisager en termes d’investissement, au moment de l’installation, mais aussi en termes d’économie d’énergie au vu du rendement à l’utilisation.

Il existe des variations importantes de coût selon le type de pompe à chaleur aérothermique et sa puissance. Vos besoins en matière de performance sont conditionnés à des éléments inhérents à votre mode de vie et aux caractéristiques de votre logement (qualité de l’isolation, surface à chauffer, présence d’étage ou non, rénovation ou construction, etc.)

  • Une pompe à chaleur en relève de chaudière coûte entre 5 000€ et 15 000€ selon la puissance et les contraintes d’installations.
  • Le coût d’une pompe à chaleur assurant l’ensemble du chauffage du logement est à évaluer selon la surface de votre logement. Les fabricants donnent plutôt des repères de prix au m2.  

Quel est le prix d’un chauffage aérothermique ?

Pour un système air-eau, comptez entre 90€ et 120€ par m2 (soit entre 9 000€ et 12 000€ pour une maison de 100 m2 et  entre 13 500€ et 18 000€ pour un logement de 150 m2).

Pour un système air-air, la fourchette se situe entre 50 € et 80€ / m2 (Soit pour 100 m~à chauffer entre 5000€ et 8000€ et pour 150m2 entre 7500€ et 12000€).

Découvrez également, quelle est la meilleure marque de pompes à chaleur en 2022 ?

Quelles sont les aides disponibles ?

Vous pouvez faire baisser la facture de manière significative, car l’État a mis en place des aides publiques pour inciter les ménages à installer des systèmes de chauffage respectueux de l’environnement. Il existe ainsi plusieurs types de dispositifs :

MaPrim Rénov’

C’est une aide dont le montant varie selon vos revenus. Elle est payée après l’installation de la pompe à chaleur et vient rembourser une partie des frais. Toutes les informations au sujet de ce dispositif sont disponibles ici https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35083

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR OU DE VOS PANNEAUX SOLAIRES

Les certificats d’économie d’énergie

Ils visent à soutenir l’installation de matériel qui contribue à limiter les émissions de gaz à effets de serre. Ils sont réglés par des fournisseurs d’énergie et de carburants, contraints par la loi Pope de 2005 à soutenir les travaux entrant dans le cadre de la transition énergétique. Leurs montants varient entre 4300€ et 2700€ selon votre revenu fiscal de référence.

L’éco prêt à taux zéro

Il permet de financer les travaux de rénovation énergétique de son habitation sans payer d’intérêt.  Il est accessible à tous, sans condition de ressource.

La TVA à 5,5 %

L’État français a également mis en place une incitation fiscale à l’installation de système de chauffage écologique et l’installation d’une pompe à chaleur permet de bénéficier d’un taux de TVA réduit.

Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat

Elles viennent soutenir les projets des ménages disposant de faibles revenus.

Vous disposez désormais de toutes les informations à connaître au moment de choisir une pompe à chaleur aérothermique adaptée à vos besoins.

N’hésitez pas à comparer les offres avant de choisir votre pompe à chaleur et l’entreprise pour l’installation et l’entretien.

Marie A

Militante pour la transition écologoique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply