Est-il obligatoire de changer sa chaudière au gaz ?

Envoi
Est-il obligatoire de changer sa chaudière au gaz ?
Est-il obligatoire de changer sa chaudière au gaz ?

Avez-vous une chaudière au gaz ? Vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre pour le changer ? Vous ne savez pas non plus si vous avez l’obligation d’opter pour un autre système de chauffage ? Pas de panique, nous allons vous donner toutes les informations au sein de cet article !

Est-il obligatoire de changer sa chaudière au gaz ?

Depuis le 1er janvier 2022, opter pour une installation au gaz n’est plus une option. Les chaudières à gaz sont, donc, interdites dans toutes les nouvelles constructions individuelles. À partir de 2024, les logements collectifs seront également concernés.

Pourquoi faut-il envisager une fin des chaudières au gaz ?

Outre les chaudières au fioul, il faut savoir que les chaudières peuvent sont également concernées par une interdiction. En effet, il faut noter que le gouvernement français souhaite sortir des énergies fossiles. Ainsi, le gaz au même titre que le fioul est une énergie fossile qui n’est pas renouvelable. Il ne faut pas non plus oublier que le gaz a un fort impact carbone. Ce n’est donc pas quelque chose à négliger, bien au contraire.

Ainsi, si vous souhaitez installer une chaudière chez vous, il faut noter que depuis le 1er Janvier 2022, vous ne pouvez plus opter pour une installation au gaz. Il faut savoir que ce sont tous les modèles de chaudière qui sont concernés. La chaudière à condensation fait également partie de cette interdiction.

Bien évidemment, il existe des alternatives, si vous n’avez pas encore d’installation de chauffage chez vous. Nous vous donnerons tous les éléments d’informations dans la suite de cet article pour que vous puissiez faire le meilleur choix possible.

Qui est concerné par cette interdiction ?

Comme vous devez certainement vous en douter, tout le monde n’est pas directement concerné par cette réforme. Pour que vous puissiez facilement savoir si cela vous concerne ou non, nous allons vous donner tous les éléments à connaître.

Les logements individuels neufs

Il faut noter que dès le 1er Janvier 2022, les chaudières à gaz sont interdites uniquement pour toutes les constructions neuves individuelles. Ainsi, les logements anciens ne sont donc pas concernés pour le moment.

La seule exception qu’il est possible de noter concerne les logements qui ont un permis d’aménager déjà livré. Cette exception est, par ailleurs, valables jusqu’en 2023.

Ainsi, il faut noter que tous les futurs propriétaires qui ont reçu leur permis d’aménager avant le 1er janvier 2022. Bien évidemment, il faut que le chauffage possède une desserte au gaz et qu’un permis de construire peut être obtenu.

Les logements collectifs neufs 

Il faut prévoir que, dans un second temps, l’interdiction va tout simplement s’étendre aux résidences collectives. Cette interdiction sera donc effective pour 2024. L’étalement de cette interdiction va tout simplement permettre aux secteurs du BTP à cette transition importante. Il faut également prendre en compte que les alternatives sont plus difficiles à mettre dans les copropriétés.

Les installations présentes dans les logements actuels devront-elles être changées ?

Nous n’allons pas vous le cacher, il se peut qu’à l’avenir les installations déjà existantes puissent faire l’objet d’une obligation de remplacement. Néanmoins, rien ne l’indique dans la réforme à l’heure actuelle. Néanmoins, si votre chaudière au gaz tombe en panne, mais que cette dernière est réparable, vous n’aurez pas besoin de changer complètement votre système de chauffage, bien au contraire.

Aussi, pour le moment, il vous sera possible d’opter pour le changement d’une chaudière au gaz, si vous le désirez. Néanmoins, nous vous conseillons d’opter pour une alternative plus écologique et qui vous posera moins de problèmes à l’avenir.

Notons également que si vous désirez rester avec une chaudière au gaz, nous vous conseillons la chaudière à condensation. Cette dernière est très performante. Vous pourrez facilement réaliser des économies d’énergie, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Quelles sont les alternatives à la chaudière au gaz ?

Quelles sont les alternatives à la chaudière au gaz ?
Quelles sont les alternatives à la chaudière au gaz ?

Avez-vous envie de changer votre installation de chauffage au gaz ? Vous devez créer votre système de chauffage ? Vous ne savez pas vraiment vers quoi vous tourner pour éviter le gaz ? Pas de panique, nous allons vous donner les différentes alternatives que vous pourrez choisir afin de respecter les réformes mises en place par le gouvernement.

La pompe à chaleur

La première option que nous pourrons vous conseiller n’est autre que la pompe à chaleur (PAC). Cette dernière va tout simplement transformer l’énergie en calorie présente dans l’air ambiant extérieur ou dans le sol. Cette énergie sera tout simplement redistribuée grâce à un dispositif intérieur, sous forme de chauffage.

Notons que sur certains modèles, vous pourrez également obtenir la climatisation. Ce sont des modèles réversibles qui coûtent légèrement plus chers. Notons également que l’achat d’une pompe à chaleur peut constituer un budget conséquent :

  • Entre 6 000€ et 15 000€ par une pompe à chaleur air / air.
  • De 7 000€ à 15 000€ pour une pompe à chaleur air / eau.
  • Entre 7 000€ et 20 000€ pour une pompe à chaleur géothermique.

Bien évidemment, vous pourrez certainement profiter d’aide pour vous aider dans le financement de votre chaudière.

La chaudière biomasse

Le deuxième type de chaudière que nous pourrons vous conseiller n’est autre la chaudière biomasse. Cette dernière utilise des bûches ou des pellets pour chauffer l’intérieur de votre logement. Il faut noter que le bois est le matériau le moins cher. Ce dernier est d’ailleurs considéré comme une ressource presque inépuisable.

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR OU DE VOS PANNEAUX SOLAIRES

Lorsque vous décidez d’opter pour ce type de chaudière, il faut noter que le bois de chauffage est souvent issu de forêts françaises durablement gérées. Vous pourrez donc avoir un véritable comportement écologique en optant pour cette solution.

Pour le budget, il faudra prévoir entre 7 000€ et 25 000€ en fonction de vos besoins pour s’équipe. Bien évidemment, vous pourrez également profiter des aides mises en place par l’Etat ou les collectivités.

Le réseau de chaleur 

La troisième option que nous pourrions vous donner est tout simplement le réseau de chaleur. Moins connue, cette méthode reste tout de même intéressante. Ainsi, cela va permettre à un ou plusieurs bâtiments de pouvoir se chauffer grâce à une chaufferie électrique.

Notons également que ces réseaux d’énergie urbains se tournent essentiellement vers des sources d’énergie renouvelables : la consommation d’énergie va provenir à 50% de la biomasse, mais également de l’incinération des déchets urbains.

Le chauffage électrique

La dernière option dont nous pourrions parler n’est autre que le chauffage électrique. Ainsi, il sera facilement d’installer des radiateurs électriques chez vous. Cela va tout simplement permettre à un ménage de produire sa propre énergie. Notons également que cela évite tout simplement d’utiliser l’énergie achetée à un fournisseur. Ainsi, votre facture d’énergie va tout simplement baisser, ce qui est plutôt une bonne nouvelle.

Quelles sont les aides en vigueur pour le changement de votre système de chauffage ?

Vous avez envie de changer votre système de chauffage ? Vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre d’un point de vue budget ? Pas de panique, nous allons vous donner toutes les informations à connaître sur les aides mises en place :

VÉRIFIEZ DÈS MAINTENANT VOTRE ÉLIGIBLITÉ AUX AIDES D'ÉTAT POUR L'INSTALLATION DE VOTRE POMPE À CHALEUR OU DE VOS PANNEAUX SOLAIRES

MaPrimeRenov’ :

Cette aide est créée en partenariat entre l’état et l’Agence Nationale pour l’Habitat. Elle permet tout simplement de vous aider financièrement pour l’installation d’un nouveau système de chauffage. Il faut passer par un ouvrier reconnu RGE pour que l’aide se déclenche. Notons également que cela va dépendre des ressources de votre foyer. Aussi, c’est une aide qui est ouverte aux ménages datant de plus de 15 ans.

Les aides des collectivités locales :

Le département ou la région peuvent également mettre en place des aides. Ainsi, il faut se rapprocher de ces deux entités pour savoir ce dont vous avez pouvoir avoir le droit également.

Le chèque énergie :

C’est un chèque que vous allez recevoir en fonction des revenus de votre foyer. Néanmoins, pour que vous puissiez utiliser ce dernier, il faut opter pour des artisans reconnus RGE (Reconnu Garent de l’Environnement).

L’éco-prêt à taux zéro :

C’est une option qui peut vraiment être intéressante si vous souhaitez installer un nouveau système de chauffage. Ainsi, ce prêt bancaire permet tout simplement de ne pas payer d’intérêt sur votre crédit. Il vous suffit de vous rapprocher de votre banque pour pouvoir en bénéficier.

Comme vous pouvez le constater, il est parfaitement possible de trouver votre bonheur en termes de système de chauffage. Vous pouvez parfaitement faire des simulations avant d’envoyer vos dossiers pour voir ce que vous pouvez obtenir pour ce type de travaux.

En conclusion, si vous avez une chaudière au gaz, vous pourrez encore l’utiliser pour le moment. Néanmoins, il se peut que l’Etat décide de changer ses plans et vous demander de la changer. Ainsi, si cette dernière tombe en panne, nous vous conseillons d’opter plutôt pour une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse, par exemple. Il ne vous reste plus qu’à choisir l’option qui vous convient le mieux !

Marie A

Militante pour la transition écologoique depuis plus de 20 ans, j'ai rejoint l'équipe d'Action France Énergie en Octobre 2017 pour promouvoir l'ensemble des aides disponibles sur le territoire français, et aider nos ménages à créer un environnement plus responsable de notre belle planète.

Leave a Reply